Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

A la une / Actu-Alger

Abdelkader Zoukh au cours lors de la cérémonie de remise des clefs de logements LSP

“42 000 autres unités pour Alger”

Le wali d’Alger, M. Abdelkader Zoukh, a présidé, mercredi,  à l’hôtel de l’aéroport à Dar El-Beïda, une cérémonie au cours de laquelle il avait remis des clefs aux bénéficiaires de logements sociaux participatifs (LSP). Heureux, ces attributaires n’étaient autres que des fonctionnaires des services de la wilaya d’Alger.
Situés sur le territoire de la commune d’Aïn Benian, l’octroi des appartements à leurs bénéficiaires a déclenché les youyous des familles de ces commis de l’État et la joie de leurs enfants dans la grande salle de l’hôtel de l’aéroport. Dans son intervention, le wali d’Alger a tenu d’abord à saluer la patience des bénéficiaires, mise souvent à rude épreuve, pour avoir longtemps attendu ces  logements. Et pour cause, le wali a reconnu que ce programme avait accusé du retard, qui serait dû à des aléas techniques inhérents à la conduite du chantier. “Certes, ces  160 unités LSP devaient être attribuées durant le mois de Ramadhan, seulement, le lot de corps d’état secondaires, où ce qu’il est convenu d’appeler les travaux de finition, ont retardé la livraison de ces appartements.” Mais qu’à cela ne tienne, le wali d’Alger se veut rassurant et promet d’autres cérémonies similaires  de remises de clefs à d’autres bénéficiaires qui seront organisées à mesure de la réception  des logements. C’était aussi l’occasion pour le wali d’Alger de rappeler que c’est là le programme du chef de l’Etat destiné à la wilaya d’Alger pour atténuer la crise de logement et d’éradiquer l’habitat précaire. À noter que pas moins de 42 000 unités tous types confondus (LSP, social, promotionnel) ont été lancées au bénéfice des citoyens et demeurent toujours en cours de réalisation, a ajouté le wali d’Alger.  Pour le challenge qu’il s’est lancé, à savoir “Une capitale sans gourbi”, le wali dira que ce défi est possible et réalisable. “Tous les bidonvilles seront éliminés au fur à mesure que des programmes soient livrés. Alger sera bel et bien la capitale sans gourbi aucun.” Pour rappel, les services de la wilaya sont en phase de boucler la 21e opération de recasement avec la 4e  étape prévue en septembre.

L. N.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER