Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actu-Alger

Affaire du conteneur volé au port

La police d’Alger met la main sur les pillards


Pas moins de 16 individus ont été présentés avant-hier en fin de journée au tribunal de Sidi M’hamed. Ils sont impliqués dans l’affaire du vol de conteneur de 40 pieds survenu le 4 du mois en cours, a-t-on appris de sources judiciaires. Les mêmes sources précisent encore que le magistrat a ordonné la détention préventive pour deux personnes et une citation directe pour les 14 autres personnes complices dans cette affaire qui a défrayé la chronique au niveau du port d’Alger. L’affaire a été mise à nue le jour où le propriétaire du conteneur rempli de matériels informatiques (des souris, des claviers, des écrans d’ordinateurs, des appareils de comptage d’argent) s’est présenté, le 8 décembre, au service compétent du port pour récupérer sa marchandise importée. Mal lui en pris, le gérant de la société en question découvre sur les lieux que sa marchandise n’est plus dans les entrepôts d’emmagasinage et qu’elle a été retirée par une tierce personne le 4 décembre 2014. La victime dépose immédiatement une plainte au niveau des services de police, poursuivent nos sources. Les éléments de la police judiciaire de la Sûreté de wilaya d’Alger entament alors leurs investigations. Celles-ci ont été menées dans plusieurs wilayas pour remonter l’architecte et les complices de ce cambriolage peu ordinaire. Après plusieurs jours de recherche et de filature, les enquêteurs de la PJ ont réussi à mettre la main sur plusieurs personnes impliquées dans cette affaire de vol du conteneur au port d’Alger. Des revendeurs, des intermédiaires, des complices, des receleurs et autres ont été tous arrêtés par les éléments de la police judiciaire, seize au total. Ils ont été ainsi présentés au magistrat du tribunal de Sidi M’hamed qui a placé deux personnes sous mandat à dépôt, le reste a bénéficié d’une citation directe. Par ailleurs, les services de la police judiciaire ont démantelé, dernièrement, un réseau de trafiquants de psychotropes au niveau de l'Office de Riadh
El-Feth. Suite aux informations qui leurs sont parvenues, les investigations menées par les éléments de la PJ ont permis d’arrêter en flagrant délit un individu qui s'adonnait au trafic de comprimés psychotropes aux alentours d'un night-club situé à l'Office de Riadh El-Feth. Ce dealer était en possession d’une quantité de comprimés et d'une somme de 10 000 DA générée par la vente illicite de psychotropes. Après l’arrestation de ce dealer, les services de la PJ ont réussi à identifier le fournisseur qui a été également  arrêté à son domicile. L'enquête a révélé que l'approvisionnement de psychotropes se faisait sur commande par e-mail auprès d'un autre fournisseur principal, de la région de Maghnia. Après réception de l’argent via son compte CCP, ce fournisseur envoyait la quantité  de drogue commandée à travers un intermédiaire. Les trois mis en cause ont été placés par le procureur général près le tribunal de Bir Mourad Raïs sous mandat de dépôt pour possession et commercialisation illicites de psychotropes.

H. H.



Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER