Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

A la une / Actu-Alger

Sur la mer abandonnée

Mégots de cigarettes et sachets en plastique

Des sachets en plastique volent en l’air et retombent dans l’eau pour faire “roulez-boulez” sur les vagues. Du coup, et d’un coup de cœur et de… sang, la mer vire au noir du désespoir et de temps à autre au rouge de l’ire que soulève l’image de ces sachets qui virevoltent à  longueur d’une journée de plage. Ç’aurait été un moindre mal, s’ils ne prenaient pas le large, ces sachets tueurs de poissons. Pour convaincre nos ami(e)s les Verts qu’il y a péril au… large de Palm-Beach, Sidi Fredj et Zéralda, le mieux est qu’ils soient là, le jour où souffle l’ami Eole, Dieu des vents. Pour cela, la météo des plages est tout indiquée pour ne rien rater d’un spectacle, qui, hélas, n’a rien d’un décor de cerfs-volants. C’est dire qu’il n’y a pas que les champs pastoraux qui s’enlaidissent de ces sachets, mais la mer également. Pauvre bleue ! Et dire que ça ira mieux et tout irait pour le meilleur des mondes, si tous les pollueurs se donnaient la peine de déposer le sachet, là où il doit l’être ! À sa place, dans la poubelle qui est juste sur le sable ! Pardi !

L. N.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER