Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

A la une / Actu-Alger

axe autoroutier Zéralda-Dar El-Beïda

Plantation de près de 1 000 nouveaux palmiers

Les palmiers plantés sur l’axe autoroutier Dar El-Beïda-Zéralda seront remplacés par d’autres dès la fin de l’hiver, puis qu’il est question d’arbres morts. À en croire le Bureau national d'études pour le développement rural (Bneder) cité par l’APS, ces palmiers de types “fruitier” et “washingtonia” ont été altérés dans leur croissance naturelle. C’est pourquoi les services de la wilaya d’Alger ont fait appel à l’expertise du Bneder. Le bureau d'études en question a recensé, à cet effet, depuis octobre 2016 près de 6 000 palmiers plantés tout au long des axes autoroutiers sud et est (Zéralda-Oued El Hamiz et Tafourah-Dar El-Beïda). Cette opération a permis de constater que certains de ces arbres nécessitaient un remplacement, a ajouté le même responsable. Il faut savoir que les palmiers ciblés par l’opération de remplacement ne menacent pas de s'effondrer. L’expertise a conclu que la mort de ces arbres est due à l'inobservation des conditions de protection des palmiers durant leur transport (racines exposées à l'air pendant une longue période). Au sujet de l’adaptation du palmier de type “fruitier” aux conditions climatiques du nord du pays et notamment l'air marin, les experts de Bneder ont souligné que cet arbre acheminé de Biskra et Oued Souf est “résistant” car évoluant dans un environnement aride et que le climat du Nord est beaucoup plus “clément” pour lui. La wilaya d'Alger a connu au début des années soixante la plantation de plusieurs palmiers fruitiers qui ont résisté, a-t-il rappelé, ajoutant que le système racinaire du palmier fait qu'il ne constitue aucune menace sur la route.

A. A.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER