Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

A la une / Actu-Alger

De nouvelles infrastructures sportives pour Alger

Sept piscines semi-olympiques bientôt réceptionnées

La réception des piscines se fera d’ici à février 2017. © D. R.

Outre celle de Gué de Constantine, Ouled Chebel, Aïn Taya, Réghaïa, Ouled Fayet, Sidi Moussa et Douéra auront également leur piscine pour un coût d’environ 300 millions DA pour chaque piscine assez large pour contenir 300 à 500 personnes.

Ce n’est que du bonheur qu’annonce ce mois de novembre pour la commune d’Ouled Chebel qui s’offrira ainsi le luxe d’avoir d’ici peu une salle omnisports flambant neuf, a-t-on appris auprès du responsable chargé de l’investissement à la direction de la jeunesse, des sports et des loisirs de la wilaya d'Alger. Située à la cité Chaïbia et conçue sur une étendue de 3000 m2, la salle est prête à l’emploi, a déclaré ce responsable. 150 millions de dinars, c’est l’effort pécuniaire qu’a requis l’édification d’un ensemble multidisciplinaire, où il est loisible aux jeunots de s’adonner au basket-ball, à la pratique de la petite balle du jeu à sept et aux arts martiaux. En plus qu’elle soit commode, il est aisé au public d’apprécier les joutes aux côtés des “popotes”, des VIP et de la presse à partir des tribunes. D’un modèle standard, la salle est équipée également d’un bloc de vestiaires, a ajouté notre interlocuteur. À ce titre, Tarek Krachi, le directeur de la jeunesse et des sports de la wilaya d'Alger, a annoncé récemment à nos confrères de l'APS l’inventaire des besoins en matière d'infrastructures sportives et de loisirs de la jeunesse des 57 communes de la capitale. “Nous envisageons d’identifier l’intégralité des infrastructures sportives d’Alger, en vue de leur réhabilitation, L’opportunité est d’autant propice pour réfléchir à une répartition juste et équitable des ressources financières de la DJS d'Alger”, a-t-il ajouté. S’agissant de la pose de gazon synthétique des stades de Khraïcia, d’Ouled Fayet et de Douéra, les pelouses sont ensemencées selon le planning de travaux préalablement établi, afin d’être au rendez-vous au jour J de l’inauguration. À ce sujet, le stade de Khraïcia a nécessité environ 37 millions de DA, tandis que les stades d'Ouled Fayet et de Hammamet (ex-Bains Romains) ont requis 74 millions DA. Mieux, le stade de Douéra n’est pas en reste, puisqu’il a bénéficié d'une rallonge de 88 millions DA, alors que les stades de La Casbah et de Bouzaréah ont été gazonnés dans leur intégralité pour, respectivement, 39 millions de DA et 53 millions de DA. À signaler toutefois que l’élaboration des cahiers des prescriptions spéciales spécifiques aux stades communaux de Béni Messous, El-Marsa, Heraoua et Sidi Moussa est terminée, d’où le versement imminent de l'enveloppe financière y afférente. Autre acquis pour les jeunots de Bordj El-Kiffan, ce n’est plus qu’une question de temps pour que soit enfin prononcée la réception du stade d'athlétisme de l’ancien Fort-de-l’Eau. D’une capacité d’accueil de 2000 places, ce stade est doté d'une piste de huit couloirs, d'un terrain en gazon naturel, d'une salle de contrôle antidopage et de huit vestiaires avec un pavillon de 160 douches. “L'infrastructure sportive de Bordj El-Kiffan représente une bouffée d'oxygène pour les athlètes et participe à désengorger un tant soit peu le stade d'athlétisme du Complexe olympique Mohamed-Boudiaf.” Pour rappel, les travaux de construction du stade d'athlétisme de Bordj El-Kiffan “sont l’œuvre d’une entreprise publique sur une superficie globale de 3,5 ha pour un coût global de 200 millions de DA”, a-t-il ajouté. Autre nouveauté, Alger aura d’ici peu sept piscines semi-olympiques, dont un bassin de 25 m et d'un coût de 300 millions DA à Gué de Constantine. En plus de cela, Ouled Chebel, Aïn Taya, Réghaïa, Ouled Fayet, Sidi Moussa et Douéra auront également leur piscine pour un coût d’environ 300 millions DA pour chaque piscine assez large pour contenir 300 à 500 personnes. En plus, “à côté de ces sept piscines, il y aura un bassin réservé à l'initiation à la natation pour la frange juvénile”, a-t-on précisé. À ces piscines s’ajoutera celle de Sidi M'hamed pour un coût de 300 millions DA. “Tout compte fait, l’initiation à la brasse sera réelle aux Eucalyptus et à Tessala El-Merdja”, a conclu notre interlocuteur.


Louhal N.

 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER