Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

A la une / Actu-Alger

L’Association Syre lance un cri d’alarme

Ses ateliers “Warchati” risquent la fermeture

L’association Syre (Synergie-Réadaptation) de Birtouta est dans le besoin de renflouer ses caisses pour qu’elle soit à jour des loyers de ses ateliers “Warchati”, où s’épanouissent des personnes en situation de handicap, dont des enfants. À ce sujet, il est fait appel aux autorités et aux âmes charitables pour que les ateliers “Warchati” ne risquent pas la fermeture, synonyme de désarroi pour cette frange sensible de la société qui se retrouvera à la rue. Situé au centre-ville de Birtouta, ce local représente l’espace idéal d’adaptation à une population sujette à des déficiences diverses. Pour rappel, les animateurs de l’association Syre et à sa tête la présidente, Mme Zineb Guidoum, ont déjà prouvé dans le passé un dévouement sans pareil pour ses adhérents, notamment en matière d’accompagnement sur le dur chemin d’adaptation à une existence décente. Pour cela, l’association Syre nourrie l’ardent espoir d’accueillir encore et toujours au sein de ses ateliers “Warchati”, des citoyens avides de réapprendre à vivre dans une société féconde et porteuse d’espoir. Rappelons au passage que le projet est un projet soutenu par le ministère de la Solidarité nationale. L’association Syre se doit d’être encouragée afin d’aller de l’avant dans la voie qu’est la sienne grâce à vos dons. Alors et si le cœur vous en dit, ayez d’abord un mot de soutien pour l’association Syre, dont ses bénévoles vous attendent au 0556 660 544, ou un geste au n°compte 0200004779-96 BNA Bouzaréah. Un bienfait n’est jamais perdu et le Ramadhan s’y prête si bien à l’action de solidarité.


H. H.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER