Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

Foot / Actualité foot

17 joueurs de l’algÉrois forment son ossature

EN olympique : régionalisme ou affairisme ?

Saïd Amara l’avait clairement insinué : “Pour être Algérien, il faut être Algérois !” Cette citation, devenue maxime de tous ceux qui souffrent d’une centralisation exagérée, pourrait résumer, à elle seule, l’incompréhensible liste des vingt-trois de la sélection nationale qui représentera le pays aux 4es Jeux de la solidarité islamique à Bakou, en Azerbaïdjan.
Qu’on en juge : sur les 23 éléments qui forment la composante humaine de cette EN, 17 sont d’Alger ou évoluent dans des clubs algérois ! Ce qui laisse au reste du pays un taux de représentation infime. Impossible de ne pas sentir, alors, la nauséabonde odeur d’un régionalisme qu’on pensait révolu !  Chamseddine Rahmani (MOB), Aymen Attou et Ismaïl Saâdi (ESS), Maher Azzouz (CAB), M’hammed Merouani (ASOC) et Daïaeddine Goudjil (OM) sont, ainsi, les seuls rescapés “nationaux” de cette liste préparée par “le staff technique de la future sélection olympique dirigé par M. Ameur Chafik”, comme le précise si bien la FAF dans son communiqué.
Six éléments “algériens”, soit autant que les joueurs représentant le Paradou AC, à savoir Douar, Mouali, Gagaâ, El-Melali, Naïdji, Meziani et Benghit (USMA) mais qui appartient toujours au PAC !
Le PAC serait-il alors devenu, subitement, une usine à “talents internationaux” ? Ce PAC renfermerait-il d’aussi nombreux joyaux au moment où aucune de ses équipes de jeunes n’a brillé en Coupe d’Algérie des jeunes catégories ? Ce PAC est-il meilleur formateur que les deux clubs oranais réunis ASMO-MCO dont les U21 se disputeront prochainement la finale de la coupe nationale ? Des questions qui n’auraient certainement pas été posées si le nouveau président de la FAF n’était pas lui-même le patron du PAC !
Mais si ceux qui ont fomenté cette liste des 23 ont surtout voulu faire montre d’allégeance pour remercier Zetchi de leur avoir offert un strapontin de prestige à la tête d’une EN, ils se sont aussi et surtout ridiculisés en réservant le quart de l’effectif de la sélection nationale aux éléments du PAC, sans pour autant que ce pack d’une demi-douzaine de joueurs contienne des génies de la balle ronde.
Ont-ils aussi oublié le principe même de toute sélection nationale, à savoir qu’elle devrait fédérer et non diviser ?
Sans aucune intention de dénigrer, que le PAC détiendrait autant d’éléments qui sont les meilleurs du pays à leurs postes respectifs, on le saurait ! Et plus tôt que les génies de la DTN et de la FAF qui ont composé cette toujours incompréhensible liste des 23.
Sinon, comment expliquer qu’une institution comme l’ASMO, qui place chaque année ses équipes de jeunes dans les finales des coupes nationales et des play-offs, est complètement ignorée ?
Pourtant, l’ASMO cette saison, c’est encore trois finales de coupes pour trois équipes de catégories d’âges différents !

R. B.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER