Foot / Actualité foot

Même si Tafni et Boultif ont finalement sauvé les meubles face à Tadjenanet

Il reste beaucoup à faire à la JSK

© Liberté

Ainsi donc, la JS Kabylie a réussi à décrocher sa première victoire de la saison à domicile et à vaincre, ainsi, le “signe indien” face à cette coriace formation du DRB Tadjenanet qui lui a toujours posé de gros problèmes mais mon Dieu que ce succès a été laborieux et douloureusement arraché au forceps du fait que les gars de Tadjenanet ne sont pas venus faire du tourisme en Kabylie et ont longuement bousculé la formation kabyle dans son propre jardin.
Il aura donc fallu une incorporation judicieuse du jeune Massinissa Tafni en fin de partie (71’) pour le voir planter un but assassin à la 74’ de jeu, mais aussi l’excellent gardien de but Abderahmane Boultif qui s’est alors chargé de verrouiller outrageusement la boutique en s’opposant à plusieurs arrêts décisifs face aux attaquants adverses et en se permettant même le luxe de détourner miraculeusement un penalty de Haddad dans… le temps additionnel (90’+3). Mais si Tafni et Boultif ont finalement sauvé les meubles et offert une véritable bouffée d’oxygène à leur club et leurs milliers de supporters, il faut bien convenir qu’il reste beaucoup à faire à la JSK et que de nombreux chantiers attendent la nouvelle direction du club, à sa tête son président Hamid Sadmi.
D’abord, il y a le dossier fort épineux du staff technique qu’il faut régler cette semaine et, à ce propos, l’on vient de savoir que Hamid Sadmi et le manager du club Karim Doudène comptent se réunir, aujourd’hui même, avec les deux techniciens Rahmouni et Moussouni pour envisager la possibilité d’une séparation à l’amiable. Ensuite, il faut que les dirigeants kabyles s’activent à trouver un nouvel entraîneur de gros calibre pour prendre le relais et, fort heureusement, le championnat de Ligue 1 va marquer une pause, ce week-end, à cause du match de Coupe du monde Cameroun-Algérie, ce qui permettra à Sadmi et ses collaborateurs de prendre tout le temps nécessaire pour faire le bon choix. “Effectivement, nous allons tenir une réunion ce lundi avec Rahmouni et Moussouni pour finaliser les modalités d’une solution de séparation à l’amiable puis nous nous efforcerons de trouver un entraîneur qui convient au standing de la JSK”, dira Hamid Sadmi qui, au passage, a tenu à démentir toutes les rumeurs de contacts amorcés avec d’éventuels entraîneurs. “Je vous prie de croire que, pour l’heure, nous n’avons contacté aucun entraîneur ni algérien ni étranger et dites-vous bien que nous prendrons tout le temps qu’il faut pour étudier toutes les candidatures intéressantes et porter notre choix sur un coach compétent et surtout expérimenté”, dira encore le président de la JSK. Et pour terminer, le nouveau “boss” de la JSK a tenu à rassurer les supporters kabyles sur la poursuite des contacts avec ses amis italiens quant à ce fameux projet de partenariat avec le groupe de promotion hôtelière
Rocco Cavallo et à démentir ainsi toutes les informations colportées, ici et là, sur l’échec d’un tel projet. “Je suis écœuré par toute la campagne d’intox qui a été menée ces jours-ci pour faire capoter ce projet de partenariat avec les Italiens mais je vous informe que les ponts n’ont jamais été coupés avec nos partenaires puisqu’ils m’ont contacté ces derniers jours pour annoncer leur arrivée à Alger au cours de la semaine”, conclut Sadmi qui a tenu à féliciter ses joueurs après la précieuse victoire arrachée face à Tadjenanet mais aussi les supporters de la JSK qui ont encouragé tel qu’il se doit leur équipe favorite et qui se sont bien comportés durant toute la partie puisqu’ils se sont abstenus, pour la première fois, de lancer des fumigènes sur le terrain pour éviter de pénaliser le club comme ce fut le cas tout récemment.       

                                                                  
M. H.