Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

Foot / Actualité foot

Alors que les dirigeants kabyles s’affairent à qualifier le Camerounais Ekedi

Joueurs et supporters croient en la résurrection de la JSK

© Liberté

Mathématiquement, la JSK a déjà perdu quatre précieux points à domicile en ce début de saison, puisque les poulains de Rahmouni ont concédé “at home” deux semi-échecs, d’abord face à la JS Saoura, lors de la 1re journée du championnat, puis face au PAC, ce dernier week-end, pour le compte de la 3e journée et ce sur le même score (1-1).
Mais si l’on devait analyser tel qu’il se doit ces deux premières apparitions de la saison au stade du 1er-Novembre, l’on conviendra que les Canaris n’ont pas totalement démérité face à ces deux bonnes formations de Béchar et du Paradou qui pratiquent un bon football et bénéficient surtout d’une grande stabilité dans leurs effectifs, puisque les Bécharis ont renforcé leur équipe à petite dose, notamment avec l’arrivée de l’ancien buteur providentiel du Chabab de Belouizdad, Yahia-Chérif, alors que le PAC a repris exactement le même effectif qui a assuré brillamment son accession en Ligue 1, la saison dernière. Et lorsqu’on rappellera que les Canaris, qui ont été sérieusement secoués par toutes ces zones de turbulences d’un “été très chaud” où ils ont changé de direction au niveau du club alors que leur situation financière est toujours en stagnation, ont eu beaucoup de mérite, en tout cas, à ramener entre-temps une précieuse victoire de Blida (3-2) tout réussissant une assez bonne prestation d’ensemble face à cette remarquable formation du Paradou et ce en l’absence de leur fidèle public, puisque la dernière rencontre s’est disputée à huis clos. “Il ne faut surtout pas paniquer, car notre équipe est en pleine reconstruction cette année, et je suis persuadé qu’avec la présence de nos supporters, nous aurions pu remporter les trois points de la victoire face au Paradou”, a déclaré le coach de la JSK, Mourad Rahmouni, samedi soir, lors de son traditionnel point de presse animé en fin de match, tout en précisant aussi que “la JSK souffre de l’absence d’un avant-centre type, et là aussi je suis convaincu que si le Camerounais Ekedi avait pris part à la rencontre, nous aurions pu l’emporter face au PAC”.  C’est ce qui fait que le dirigeants kabyles s’affairent à qualifier coûte que coûte, cette semaine, l’attaquant camerounais qui brûle d’envie de retrouver la compétition et de briller sous ses nouvelles couleurs, comme il l’a si bien fait lors de la préparation estivale de Tunis où il avait réussi à planter quatre buts lors des quatre matchs amicaux disputés en terre tunisienne. “Rassurez-vous, nous nous occupons du dossier de Stève Ekedi et nous avons déjà pris attache avec la LFP pour qualifier notre attaquant camerounais et lui permettre ainsi de prendre part au prochain match contre le NAHD, prévu ce vendredi au stade du 20-Août d’Alger”, nous a affirmé hier le nouveau président Hamid Sadmi qui, lui aussi, estime que le Camerounais est capable d’apporter un plus à l’attaque kabyle, même s’il manque quelque peu de fraîcheur physique, du fait qu’il a terriblement souffert du manque d’entraînement durant les trois semaines où il fut bloqué en France puis au Portugal pour cette affaire de visa d’entrée en Algérie qui a fait couler beaucoup d’encre en ce début de championnat.
Toujours est-il que la nouvelle “perle noire” de la JSK aura eu droit, ces jours-ci, à un programme de travail spécifique au stade du 1er-Novembre, pour tenter de remonter quelque peu son déficit d’ordre physique et intégrer dès ce week-end sa nouvelle équipe avec l’espoir de faire parler la poudre comme l’a si bien fait, tout récemment, son regretté compatriote… Albert Ebossé que les fans kabyles ont du mal à oublier !


M. H.

 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER