Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

Foot / Actualité foot

Arbitrage

Koussa dégage sa première liste de collaborateurs

Le nouveau président de la commission fédérale d’arbitrage de la FAF, l’ancien international Messaoud Koussa, entamera ses fonctions dès la fin de cet exercice, comme il nous l’a confirmé récemment. “Je prendrai mes fonctions d’ici quelques semaines pour préparer la saison prochaine avec une nouvelle équipe composée essentiellement d’anciens arbitres internationaux qui ont un riche parcours. Je sais que ma mission ne sera pas facile, mais je compte sur l’apport des membres du bureau fédéral pour faire sortir l’arbitrage de sa léthargie dans laquelle il se débat depuis quelques années”, révèle l’actuel président de la Ligue de la wilaya de Sétif. Il n’en demeure pas moins que le mystère demeure total sur l’identité des hommes qui formeront la future CFA que compte le nouveau patron ramener pour relancer l’arbitrage. Selon des sources concordantes, on croit savoir qu’il a consulté récemment ses anciens collègues avec lesquels il entretient de bonnes relations, en l’occurrence Rachid Medjiba, Abderrahmane Bergui, Seghiri et Mohamed Hansal, pour en savoir un peu plus sur l’organisation de sa structure et le plan d’action à mettre en place, ainsi que la formation qui demeure l’un des segments les plus importants.
À cet effet, les trois anciens internationaux, Mohamed Bichari, Mohamed Benarous et Farouk Houasnia, semblent tenir la corde pour former la future structure de formation en attendant que le cas du mondialiste Djamel Haïmoudi s’éclaircisse. “Qui ne souhaiterais pas avoir Haïmoudi dans sa structure de formation, eu égard à sa riche expérience sur le terrain ?”, s’interrogeait Koussa au lendemain de sa nomination à la CFA, qui semble buter sur le vice-président de la FAF qui refuse de le voir dans la future CFA. Il reste la position de Zetchi qui sera connue dans les tout prochains jours. Au poste de directeur technique national, Mounir Dbichi, ancien arbitre et professeur à l’ENTS/STS. Il avait claqué la porte avec l’ancienne CFA en refusant de cautionner la médiocrité.
Le volet audiovisuel, c’est le professeur Saïd Feddaoui de Guelma, ancien arbitre, qui occupera ce poste, eu égard à ses compétences avérées. Le poste de préparateur physique reviendrait à Mohamed Chaïb Dour, très à jour, qui remplacera Cherifi, que Koussa ne veut plus voir dans sa structure.
Zetchi a réclamé la départ de tous les anciens de l’ex-CFA. Pour le cas Mokhtar Amalou, sa mission s’achèvera dès la fin de cette saison, comme cela était convenu entre Koussa et Zetchi, mardi passé. Même le corps des évaluateurs sera assaini : seuls les anciens internationaux et fédéraux auront droit de superviser et d’évaluer les arbitres, ceux qui activent dans les associations des arbitres n’y ouvriront pas droit.  

R. A.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER