Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

Foot / Actualité foot

MCA

L’audit de Sonatrach accable Ghrib

©Liberté

Depuis que Sonatrach, principal pourvoyeur de fonds de la SSA/le Doyen, a ordonné, au mois de novembre 2016, un audit pour enquêter sur la gestion de Omar Ghrib depuis son retour à la tête du MCA en avril dernier 2016, rien n’a filtré. Avec la complicité de certains cadres de la compagnie pétrolière, le rapport de l’audit a mis énormément de temps avant d’atterrir sur les bureaux des responsables hiérarchiques. À chaque réunion du conseil d'administration de la SSA/le Doyen, il a été mentionné des irrégularités dans la gestion et beaucoup d’anomalies qui ne peuvent pas passer inaperçues, sans qu’aucune action ne soit enclenchée contre les responsables. Liberté a reçu quelques points relatifs au rapport de l’audit, qui a été réactivé ces derniers temps, surtout depuis la nomination du nouveau directeur de Sonatrach, Abdelmoumen Ould Kaddour, qui avait ordonné une “lecture” approfondie du dossier. Des fuites concernant plusieurs affaires ont été révélées dans le rapport. Parmi elles, il a été mentionné un déficit dans la vente des billets de la finale de la Coupe d’Algérie par rapport au nombre de tickets offerts au club algérois. Ainsi, il a été constaté que la recette ne correspondait pas aux 12 000 places réservées pour le club mouloudéen. Sachant que les billets réservés aux Vert et Rouge ont été écoulés en un laps de temps record, le rapport se demande où sont passés le reste de billets ? Ont-ils été vendus et l’argent détourné ou a-t-on procédé à les offrir en guise de cadeaux pour les proches de la direction ? La deuxième affaire concerne la location des logements pour les joueurs. Là aussi, une grosse anomalie a été constatée. En effet, il y a eu des appartements loués sans aucun contrat et contre des sommes exorbitantes. Ce comportement reste injustifiable engendrant des sommes d’argent importantes manquant de traçabilité. À propos du recrutement de personnel sans déclaration, les rédacteurs de l’audit ont mentionné la présence d’employés qui ne sont pas déclarés, ce qui est contraire à la loi. Mais le plus grave relevé dans le rapport réside dans l’“utilisation de l’argent en espèces de provenance inconnue pour payer les primes des joueurs”.
Cela a causé d’énormes dettes pour la SSA. Il y a aussi des signatures de reconnaissance de dettes sans l’accord des membres du conseil d’administration de la SSA/le Doyen, ainsi que les signatures de chèques sans provision au profit de certains emprunteurs, histoire de régler quelques dettes internes. Et ce n’est pas tout. Le rapport mentionne aussi des avances de sommes d’argent au profit de certains joueurs sans signature d’aucune décharge et sans aucune garantie. Il a été également constaté quelques anomalies dans le transfert du milieu de terrain du Paradou AC, Zakaria Mansouri, arrivé au club au mois de janvier dernier. Des contrats de joueurs de l’équipe U21 sont manipulés d’une manière suspecte en faisant référence à des montants salariaux que les concernés sont loin de toucher en réalité. La dernière affaire relevée dans le rapport de l’audit et révélée à Liberté réside dans le contrat signé avec le nouvel équipementier Umbro. Selon nos informations, ledit contrat ne comporte ni durée ni montant de l’échange entre les deux parties encore moins un quelconque numéro de compte bancaire pour avoir un aperçu sur l’argent qui circule. Selon le constat, le contrat valorise beaucoup plus les intérêts de l’équipementier au détriment du club. Il faut dire que l’histoire des anomalies dans la gestion de Omar Ghrib ne date pas d’hier, mais malgré cela, il n’a jamais été inquiété. Les salaires des joueurs ne correspondent pas aux sommes indiquées dans les contrats et qu’une tierce partie récupérerait la différence. Cette fois, la direction de Sonatratch envisage d’aller loin dans cette affaire et on n’écarte pas l’éventualité de saisir le procureur de la République. Il semble que les choses commencent à bouger au sein de la SSA/le Doyen et le fait de voir plusieurs anciens cadres, qui faisaient office de soutiens, sur le flanc est une preuve que les choses ne vont pas rester telles quelles. Le vent semble avoir changé de direction et Ghrib, qui ne faisait que courber l’échine en attendant que la tempête passe, risque de se briser le dos cette fois-ci.

M. A.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER