Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

Foot / Actualité foot

Hassen Hamar, président de l’ESS

“L’Entente jouera la Ligue des champions et la Coupe arabe”

Déclarée officiellement championne d’Algérie pour la saison sportive 2016/2017, l’Entente de Sétif renouera avec la compétition internationale. Si pour la Ligue des champions africaine, le problème de participation ne se posera pas, il n’en est pas de même pour la Coupe des clubs arabe dans sa nouvelle formule. En effet, les Sétifiens doivent avoir l’accord préalable de la FAF pour pouvoir y participer. Le président de l’ESS estime que son club ouvre droit à participer à cette compétition. “Le règlement de l’Union arabe est clair, il stipule que seules les équipes championnes ou vainqueurs de coupe ouvrent droit à une participation, étant donné que l’Entente est championne d’Algérie, c’est à elle que revient le droit de participer, je ne vous le cache pas qu’on vise réellement cette coupe”, confie Hassen Hamar à Liberté qui compte prochainement évoquer le sujet avec le président de la FAF, Kheireddine Zetchi. “La nouvelle formule se déroule sous forme de tournoi dans un pays choisi par l’UAFA, le problème ne se posera pas pour nous, on peut la jouer sans contrainte, surtout qu’elle ne coïncide pas avec les dates de la LDC africaine à laquelle nous serons engagés. Vous n’avez qu’à vous référer à la participation du Ahly du Caire, du Zamalek et du Merrikh soudanais à cette épreuve en août prochain en Égypte. Ces trois clubs jouent en ce moment la LDC africaine.  Pourquoi donc ce qui est valable pour eux ne l’est pas pour nous. En tout cas une chose est sûre, l’Entente est prioritaire sur le choix, nous sommes les premiers concernés puisqu’on est champions, on a les moyens humains de la disputer en 2018”, tient encore à préciser Hamar.  Il faut rappeler que la FAF a jusque-là toujours opté pour la règle qu’un club ne peut pas jouer deux compétitions différentes, et ce, pour des raisons de calendrier. Concernant la LDC africaine, les camarades de Djabou entameront cette compétition en février 2018, ils joueront les deux premiers matchs à domicile à huis clos eu égard à la sanction prise par la CAF suite aux incidents ayant émaillé la fin du premier match de la phase des poules face au FC Mamelodi Sundowns avec l’arrêt de la partie et un envahissement de terrain. L’ESS fut exclue de la suite du parcours en sus d’une sanction de deux années, un recours a été par la suite introduit, lequel a débouché sur deux matches à huis clos. Rappelons que l’Entente de Sétif reste le seul club à avoir remporté la LDC sous sa nouvelle formule, instaurée par la CAF depuis 1997.

R. A.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER