Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

Foot / Actualité foot

MOB

Les joueurs risquent de boycotter la reprise

 Les Vert et Noir qui ont pu revenir avec le point du match nul de Tadjenanet, face au DRBT local (1-1), vendredi dernier, en match retard comptant pour la 18e journée du championnat ont fixé la reprise pour cet après-midi au stade de Béjaïa pour préparer la réception de l’O Médéa, prévue vendredi. Après la défaite concédée à domicile une semaine plus tôt, les Crabes sont allés à Tadjenanet en quête de rachat et ont réussi à arracher un point qui pourrait avoir un impact positif sur le mental des joueurs pour la suite. “On aurait aimé gagner ce match face à Tadjenanet mais le point du match nul est aussi important. Il va faire beaucoup de bien aux joueurs. Cela fait des mois que nous n’avons pas réussi un bon résultat à l’extérieur. J’estime que ce point va nous permettre de continuer à aller de l’avant et de nous battre jusqu’au bout” dira Messaadia, auteur du but égalisateur des Vert et Noir et qui porte ainsi son compteur à 9 réalisations. Il est vrai que sur le plan comptable ce point face au DRBT n’a pas changé grand-chose puisque les Béjaouis sont toujours derniers avec 17 points mais ces derniers comptent rester sur leur lancée et gagner leur match de retard face à l’O Médéa ce week-end pour ne pas se laisser distancer et rester dans la course pour le maintien. “Le maintien est certes difficile mais il est toujours possible pourvu que tout le monde s’implique. Cela dit je déplore l’absence des dirigeants qui devraient être là pour soutenir les joueurs et le staff technique” dira encore notre interlocuteur. En effet, tout le monde se plaint de l’absence des dirigeants, lesquels dans un moment pareil doivent entourer l’équipe, histoire de l’accompagner et faire en sorte de lui réunir le maximum d’atouts possibles  tant que mathématiquement elle n’est pas encore en Ligue 2. Mais ce n’est pas le cas car hormis le président Hassissene et un ou deux dirigeants qui s’efforcent de répondre présent, les autres dirigeants sont aux abonnés absents. La situation est très critique et risque de s’accentuer davantage car il est fort probable de voir la reprise de cet après-midi ajournée. Les joueurs pourraient la boycotter pour exiger leur dû. Un problème de plus pour Hassisene qui est en ce moment malade et qui risque de démissionner d’un moment à l’autre. C’est du moins ce qui se dit dans l’entourage du président que nous n’avons pu joindre et ce malgré nos multiples appels.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER