Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

Foot / Actualité foot

Crise du COA

Ould-Ali conseille à Berraf de “partir !”

© APS

Le ministre de la Jeunesse et des Sports, El-Hadi Ould-Ali, est revenu de nouveau à la charge au sujet du conflit opposant plusieurs fédérations sportives nationales au COA, invitant, cette fois, carrément Mustapha Berraf à démissionner de son poste. “Mustapha Berraf doit faire preuve de sagesse en faisant passer l’intérêt du sport national avant le sien. Si j’étais à la place de Berraf, j’aurais déjà plié bagage pour éviter au sport national cette situation de blocage qui l’expose désormais à un avenir incertain. On a tous vu comment l’assemblée générale élective s’était déroulée, et le fait que la quasi-totalité des présidents des fédérations refusent d’intégrer le bureau exécutif du Comité olympique et recourent au Tribunal arbitral sportif (TAS) devrait donner matière à réfléchir au président du COA”, a martelé, samedi dernier, Ould-Ali en marge de la cérémonie organisée par la wilaya d’Alger pour honorer les sportifs  lauréats de la capitale au cours de l’exercice 2016-2017.
Jeudi, Ould-Ali avait déjà mis la pression sur le Tribunal arbitral du sport (TAS algérien), sommé de rendre son verdict le plus tôt possible dans cette affaire. “J'ai rencontré le président du TAS, Me Bachi, et je lui ai demandé d'annoncer la décision du tribunal, soit en déboutant les fédérations soit en leur donnant gain de cause. Ce n'est pas normal de laisser traîner l'affaire tout ce temps”, a déclaré El-Hadi Ould-Ali lors d'un point de presse. Plusieurs fédérations sportives algériennes ont contesté la réélection de Mustapha Berraf pour un nouveau mandat olympique à la tête du COA, au moment où le Comité international olympique (CIO) les a déboutées en validant la reconduction de Berraf, appelant au retour d'un “climat de sérénité dans l'intérêt du sport algérien”. Samedi dernier, dans une déclaration à Liberté, Mustapha Berraf s’est dit étonné par la sortie d’Ould-Ali, la qualifiant d’“inopportune”. “Je ne comprends pas les propos du ministre de la Jeunesse et des Sports, El-Hadi Ould-Ali, car à ma connaissance, la procédure au sein du TAS suit son cours normal. Lundi dernier, nous avons été reçus pour défendre notre dossier. Notre avocat a fait la démonstration que les arguments de la partie adverse étaient faux, d’où d’ailleurs la validation du CIO. Les fédérations contestataires ont semble-t-il également défendu leurs position. Il faut maintenant laisser le TAS trancher en toute souveraineté. Le TAS est un organe tribunal indépendant et il faut savoir le respecter”, confie Berraf à Liberté.
Selon le président du COA, Mustapha Berraf, le TAS rendra son verdict dans l’affaire opposant plusieurs fédérations sportives nationales, qui contestent l’élection de Mustapha Berraf, au bureau du Comité olympique et sportif algérien (COA). “L’affaire a été mise en délibéré, et le verdict est attendu selon mes informations pour le 20 juillet”, révèle Berraf.     


S. L.

 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER