Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

Foot / Actualité foot

PLAN D’ACTION DU GOUVERNEMENT

Point d’engagements pour le sport

Au moment où la famille du sport algérien s’attendait à des engagements concrets de l’État pour la mise en place d’une véritable politique de réforme, surtout après les dernières débâcles sur la scène internationale, notamment lors des derniers Jeux olympiques de Rio, les pouvoirs publics ne semblent pas s’en inquiéter outre mesure. En effet, le dernier plan d’action du gouvernement pour la mise en œuvre du programme du président de la République, rendu public à la fin de la semaine dernière, n’accorde pas une grande importance au sport. Juste quelques lignes, histoire de rappeler quelques réalisations, sur le plan infrastructurel, largement insuffisantes pour un pays de la dimension de l’Algérie. Jugez-en : “L’égal accès à la pratique sportive et le développement de cette dernière constituent des objectifs constants de l’État, qui n’a pas ménagé ses efforts pour les promouvoir, comme en témoignent les réalisations accumulées entre 2000 et 2017, avec notamment 44 stades omnisports portant ainsi leur total à 78 unités ; 320 salles omnisports dont l’Algérie compte aujourd’hui 493 ; 115 piscines dont le total s’élève actuellement à 143 ; 605 complexes sportifs de proximité, portant ainsi leur total à 648. Le gouvernement maintiendra cet effort de dotation des différentes régions et localités en infrastructures sportives nécessaires. Il poursuivra également la réalisation de grandes infrastructures destinées au sport de compétition, tout comme il réunira les conditions requises pour le succès des Jeux africains de 2018 à Alger, et des Jeux méditerranéens de 2021 à Oran. Le gouvernement agira aussi pour la promotion de la pratique sportive en milieu scolaire, ainsi que de la pratique et des compétitions sportives en milieu universitaire. Le sport d’élite continuera à mobiliser le soutien matériel et financier de l’État.” Enfin, le gouvernement veillera à l’existence de relations de considération et de complémentarité avec les différentes instances sportives nationales du sport. Des promesses, encore des promesses mais point d’engagements…

S. L.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER