Pour contacter la Rédaction Web de "Liberté" écrivez à cette adresse : redactionweb@liberte-algerie.comPour contacter la rédaction nationale (version papier)de "Liberté" écrivez à cette adresse : info@liberte-algerie.comSuivez-nous sur Twitter : @JournalLiberteDZ Suivez-nous sur Facebook:www.facebook.com/JournalLiberteOfficielChaque édition de la version papier (articles et PDF) est mise en ligne sur le site à 10h (GMT+1) et cela depuis le 05 octobre 2011
Actualité foot Lundi, 16 Juillet 2012 09:50 Facebook Imprimer Envoyer Réagir

Volley-ball

Une saison faste pour le MB Béjaïa

Par : Rubrique Sportive

Le Machaâl Baladiat Béjaïa (MBB), brillant champion d'Algérie en volley-ball ce week end, a réalisé une saison faste marquée aussi par un autre titre, celui de champion arabe des clubs champions, remporté à Beyrouth en février dernier. En championnat d'Algérie, le MBB a été couronné après avoir surclassé ses adversaires lors tournoi play-off, organisé du 12 au 14 juillet à Béjaïa, respectivement le NR Bordj Bou-Arréridj (3-0), l’ESS Bethioua (3-0), et l’ASV Blida (3-1). C’est le premier titre de champion gagné par le club, dont la consécration a été doublée, cette année, par le titre de champion arabe des clubs champions, remporté à Beyrouth. La formation de Yemma Gouraya, qui a fait un bon parcours en Coupe d’Afrique, a par ailleurs manqué d’un cheveu la Coupe d’Algérie, perdue sur le fil du rasoir, face à son éternel rival, le NRBB, qui l’a coiffée au poteau au terme d’un tie-break surprenant. “Nous sommes heureux et fiers. C’est une année très positive”, s’est réjoui son entraîneur, M. Kaci Mohand-Saïd, qui estime que cette réussite est “le résultat de tous les sacrifices consentis par l’ensemble de l’effectif, qui a tenu bon, pendant 11 mois de compétition et livré une moyenne de  50 matchs entre la Coupe Arabe, la Coupe d’Afrique, la Coupe et le championnat d’Algérie, et le championnat promotionnel”. “C’était excessif. Mais on a tenu bon”, a-t-il souligné, justifiant en l’espèce la difficulté à se distinguer dans toutes les compétitions, en raison des “oscillations de forme auxquelles étaient contraints les joueurs”. D’ailleurs, a-t-il dit, “beaucoup dans l’entourage du club ont commencé à douter, de nos capacités à poursuivre l’aventure du championnat, notamment au lendemain de l’échec consommé en finale de la Coupe d’Algérie. Mais au niveau du staff technique et administratif et au sein de l’effectif, la foi y était et nous étions tous résolus à aller jusqu’au bout”. “Cet échec a constitué, en fait, un élément de motivation supplémentaire pour se transcender”, a-t-il fait observer, faisant valoir qu’au demeurant l’issue du sacre a commencé à se dessiner, dès le dernier play off, organisé à Sétif, où le MBB, a réussi, à battre ses deux principaux rivaux que sont l’Étoile de Sétif et le NRRB.  
L’équipe, qui a à son actif déjà deux Coupes d’Algérie, a fait de cette consécration un objectif majeur à atteindre, car renforcée dans son ambition par l’arrivée, voire le rapatriement, de plusieurs de ses ex-joueurs du cru, partis tenter l’aventure sous d’autres latitudes. Le cas vaut pour Mohamed Chikhi, ayant évolué aux Émirats Arabes Unis, Rachid Benhallal, ex-pensionnaire du Ahly Benghazi (Libye) et Yacine Hakmi, de retour de l’Espérance de Tunis dont l’apport a transformé le potentiel du collectif, déjà composé, de plusieurs étoiles, dont Aberkane, Mebarki, Ignoni Kampuru, Adamo Djibril, etc. Si bien que d’emblée la certitude a été grande de rafler quelques titres, et ce, malgré l’indigence de ses moyens. Le club qui, cette saison, a remporté, également, la Coupe d’Algérie seniors dames et le 3e titre de champion d’Algérie juniors-garçons, et échoué de peu chez les cadettes en finale de la Coupe d’Algérie, ne vit, pour l’essentiel, que des subventions de la municipalité. “Nous ferons des miracles, si seulement, nous pouvions bénéficier de seulement 10% des subventions accordées aux clubs locaux de football”, a estimé son président, M.Abdelkrim Boudjelloud, qui déplore que toutes les sections de volley-ball du MBB, évoluent, dans une salle, inadaptée et non homologuée, un ex-hangar, de la défunte SN Sempac, aménagée. “Nous n’arrêtons pas d’honorer Béjaïa. Aux autorités locales, de nous pousser à poursuivre”, observe-t-il, se projetant déjà sur la saison prochaine, où le club, entend s’engager également sur plusieurs front nationaux et internationaux, mais aussi, à continuer à concilier la formation, notamment pour les équipes de jeunes et la performance.

 
DIlem
DILEM DU 30 OCTOBRE 2014
Galerie Agrandir
CONTRECHAMP
video

LIBERTE MOBILE
Voir toute La rubrique

Dernières infos