Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

Foot / Actualité foot

Sa peur de Ghrib l’a rendu juge et partie

Zekrini, un libre arbitre à l’aveuglette !

Déjà qu’il ne faisait rire personne avec ses analyses partiales et son ton fallacieusement autoritaire, voilà que le supposé expert de l’ENTV, Mohamed Zekrini, a poussé, samedi soir, l’indécence jusqu’à nier l’évidence !
Car, en affirmant, toute honte bue, qu’il n’y avait pas penalty pour la JS Kabylie, Zekrini a probablement été aveuglé par son ego surdimensionné jusqu’à oublier que ce match avait été retransmis en direct sur ce même petit écran national et que les images du duel entre Bouhenna et Boulaouidet avaient été vues, revues et largement commentées par des millions d’Algériens. Même au-delà de la Méditerranée puisque, de Paris où il s’est établi en famille, l’icône de l’arbitrage africain, Djamel Haïmoudi, commentait en simultané cette action limpide au micro de Liberté.  “Il y avait penalty en faveur de la JSK car le défenseur du Mouloudia a utilisé ses mains pour déstabiliser l’attaquant de la JSK dans la surface de réparation. La loi est claire là-dessus : si c’était épaule contre épaule, il n’y aurait pas faute, mais comme le joueur du MCA a usé de ses mains, l’arbitre devait siffler le penalty” avait tranché ce véritable expert du sifflet dans des propos relayés hier dans ces mêmes colonnes sous la plume de notre confrère Rachid Abbad. À titre comparatif, en guise “d’arbitrage impartial” comme Zekrini n’en fait plus, ils ne seraient pas nombreux, les téléspectateurs, qui mettraient en doute l’expertise d’un mondialiste de la trempe de Haïmoudi pour croire à la version peu innocente d’un consultant qui met grossièrement son poste dans un mass-média comme l’ENTV au service de certains de ses protégés de la CFA. Tout comme il n’hésite plus à draguer ouvertement le nouveau président de la FAF, Kheireddine Zetchi, à travers certaines interventions douteuses comme pour lui rappeler qu’il demeure un excellent subalterne. Sur ce point précis, ce n’est assurément pas le tout aussi peu recommandable Omar Ghrib qui oserait dire le contraire, lui qui s’est débarrassé d’un coup du “problème Zekrini” à la faveur d’une formule devenue sa marque de fabrique, faite d’épithètes accusateurs et de menaces à peine voilées. “Hypocrite ! S’il continue, je dévoilerai ses scandales tus !” avait lancé l’actuel dirigeant du MCA. Depuis, Mohamed Zekrini a modéré son discours à propos du Mouloudia d’Alger, allant même jusqu’à dénier à la JSK un droit garanti par les lois du jeu…


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER