Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Médéa

20 nouveaux cas suspects sont quotidiennement enregistrés

© D. R.

Depuis  maintenant  un  mois  que  la  crise  du  coronavirus  a  touché  notre pays, des  comportements inciviques continuent d’être observés, prolongeant encore plus la  durée de vie du virus, a  déclaré  samedi à  la  radio locale, Mohamed Chagouri, directeur  de  la santé  et  de  la  population (DSP) de la wilaya de Médéa.

C’est un responsable sur les  nerfs  et  qui n’a  eu  de cesse  d’“implorer” la population à rester chez elle, car, “nous enregistrons chaque jour 15 à 20 nouveaux cas suspects parce que les gens n’ont pas respecté les règles de prévention et de confinement”.

Dans un bilan portant sur le nombre de personnes mises en quarantaine, le service des maladies infectieuses de l’hôpital de Médéa, d’une capacité de 30 lits, n’a pas suffi, exigeant l’ouverture d’un autre pavillon de même capacité, puis un 3e service et bientôt un 4e. Cette situation a entraîné une “pression terrible” sur les services hospitaliers et les personnels médical et paramédical.

La crainte exprimée par le DSP est de voir les services de santé submergés par la faute de certaines personnes contaminées mais qui taisent leur maladie et qui ne sont parfois signalées que par un membre de leur entourage pour être hospitalisées de force, et ce, en dépit des campagnes de sensibilisation sur le danger du coronavirus menées par les praticiens de santé, les services de sécurité et les imams.

Concernant  le  traitement  des  malades  infectés  par  le coronavirus,  “les hôpitaux  de  la wilaya ont commencé  à  utiliser  le  protocole  de  traitement  à  la  chloroquine  comme  recommandé par  la commission  des  experts qui  a donné de bons résultats”.

En outre, il est à noter la disponibilité du personnel des différentes spécialités, notamment les radiologues mobilisés d’une manière quasi permanente, effectuant un nombre moyen de 40 visites au scanner chaque jour pour les besoins de diagnostic des cas suspects, selon le même responsable.   
 

M. EL BEY


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER