Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Bouira

30 hectares ravagés par les flammes

Un été particulièrement harassant pour les agents de la Protection civile. © D.R

Il y a lieu de rappeler que pas moins de 200 ha de végétation ont été détruits depuis juin dernier.

Au moins une trentaine d’hectares de végétation, d’arbres fruitiers et autres broussailles, ont été ravagés par les flammes lors de plusieurs incendies qui se sont déclenchés avant-hier, soit au premier jour de l’Aïd, dans les communes de Lakhdaria, de Kadiria, d’Aghbalou, de Saharidj et d’El-Hachimia. Ainsi du côté de Lakhdaria (nord-ouest de Bouira), c’est vers 14h que le sinistre a eu lieu, les pompiers, secondés par les gardes forestiers, se sont dépêchés sur les lieux, afin de tenter de maîtriser au plus vite les flammes qui menaçaient d’atteindre des zones habitées. Bilan : une centaine d’arbres fruitiers calcinés, quatre hectares de broussailles partis en fumée et cinquante ruches détruites. 
Dans la commune voisine de Kadiria, au moins 18 hectares de végétation et soixante oliviers ont été ravagés par les flammes dans la localité de Beggas. Ce n’est qu’avant-hier soir que les pompiers réussiront à circonscrire cet incendie. En outre, plusieurs départs de feu ont été signalés à travers les communes de Bir Ghbalou et Aïn Bessam. Le premier s’est manifesté dans la décharge publique de Bir Ghbalou, à une cinquantaine de kilomètres au sud de Bouira, à proximité d’une décharge sauvage, où huit hectares de foin ont été réduits en cendres. D’autres incendies tout aussi dévastateurs ont également eu lieu dans la commune d’Aghbalou, plus exactement dans la localité de Selloum, où selon les services de la Protection civile, pas moins de six hectares d’oliviers sont partis en fumée. Dans la matinée d’hier, deux départs de feux de forêt ont été signalés dans la commune montagneuse de Saharidj à 60 kilomètres à l’est de Bouira, a-t-on appris auprès de la Protection civile locale. Ainsi et selon les estimations de la Conservation des forêts, une dizaine hectares de végétation ont été ravagés par les flammes. 
Enfin, il y a lieu de rappeler que, selon la Conservation des forêts de la wilaya de Bouira, pas moins de 200 hectares de végétation ont été détruits depuis juin dernier. En outre, la même source indique avoir mis en place un dispositif anti-incendie. Ce plan d’action, lancé en juin dernier, regroupe les installations de dix postes de vigiles composés de 34 éléments et pas moins de 24 brigades mobiles dont 10 équipées de citernes d’eau. En tout, ce sont plus de 320 éléments qui seront mobilisés nuit et jour, dans le but de parer à tout sinistre.


RAMDANE B.



Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER