Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

LUTTE CONTRE LA GRANDE CRIMINALITÉ

6 000 gendarmes d’élite formés

Le détachement spécial d’intervention de la Gendarmerie nationale (DSI-GN), un corps d’élite spécialisée dans la lutte antiterroriste, les escortes, la libération des otages et la neutralisation des individus dangereux, a formé plus de 6 000 hommes au profit des sections de sécurité et d’intervention (SSI). Ces derniers sont répartis à travers le territoire national pour appuyer les 48 groupements de wilayas dans les missions délicates, comme la lutte contre la drogue et la contrebande, les opérations coup-de-poing et les batailles rangées dans les nouvelles cités.
C’est ce qu’a révélé, hier, en marge des journées portes ouvertes qu’organise cette institution à l’esplanade Riadh El-Feth (Alger), le colonel Abdellah Djebari, commandant du DSI-GN. Selon notre interlocuteur, ces unités ont bénéficié de plusieurs programmes de formation, mais surtout de mises à jour, d’autant que le DSI a inclus de nouveaux modules pour former ses élites aux missions sensibles. Outre des partenariats avec le Bureau fédéral d’investigation (FBI) et du GIGN (France), le DSI-GN a introduit plusieurs disciplines au profit de ces élites qui ont réalisé de grands exploits depuis leur lancement.
Dans son intervention, le général Ghali Beleksir, commandant régional à Blida et qui supervise les 11 wilayas du centre, a mis en valeur le travail qu’accomplissent quotidiennement les unités des SSI dans le maintien de l’ordre. Pour une première, et lors des exhibitions exécutées à l’esplanade Riadh El-Feth, les unités du DSI-GN ont révélé au grand public leurs talents, notamment dans les interventions rapides, comme la lutte contre les réseaux organisés des narcotrafiquants, les faux barrages, les interventions et les évacuations héliportées, les techniques de neutralisation des individus armés et la libération des otages. “C’est une véritable force de frappe. Aujourd’hui, il y a un retour sur investissement. Ces unités constituent une véritable valeur ajoutée pour la Gendarmerie nationale, notamment pour les brigades et les compagnies qui avaient besoin de sections spéciales pour faire face aux délinquants armés”, a encore expliqué le colonel Djebari.
Du reste, ces journées portes ouvertes constituent une opportunité pour les visiteurs, notamment les jeunes diplômés, nombreux à venir découvrir les différentes spécialités que décline ce corps d’arme.
On citera, entre autres, la criminologie et la criminalistique, la police scientifique, l’accidentologie, la prévention et la sécurité routière, la télématique et autres services de la police judiciaire.


FARID BELGACEM


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER