Pour contacter la Rédaction Web de "Liberté" écrivez à cette adresse : redactionweb@liberte-algerie.comPour contacter la rédaction nationale (version papier)de "Liberté" écrivez à cette adresse : info@liberte-algerie.comSuivez-nous sur Twitter : @JournalLiberteDZ Suivez-nous sur Facebook:www.facebook.com/JournalLiberteOfficielChaque édition de la version papier (articles et PDF) est mise en ligne sur le site à 10h (GMT+1) et cela depuis le 05 octobre 2011
Actualité Lundi, 09 Juillet 2012 09:50 Facebook Imprimer Envoyer Réagir

La Protection civile fait état d’une hécatombe dans les réserves d’eau

80 morts par noyade en un mois

Par : Djazia Safta

À peine un mois après l’ouverture de la saison estivale et déjà 80 personnes sont mortes par noyade. La plupart des incidents ont été enregistrés dans des plages interdites à la baignade, et ce, malgré les multiples campagnes de sensibilisation sur les dangers de la baignade dans les plages non surveillées. Ainsi, selon un communiqué de la Protection civile rendu public hier, “la palme d’or” revient aux réserves d’eau, où 41 personnes ont trouvé la mort par noyade. Parmi elles, 13 personnes se sont noyées dans les barrages, 11 dans les oueds et 17 dans les bassins et retenues collinaires. Depuis le 1er juin, 21 995 opérations de secours ont été effectuées au niveau de 360 plages ouvertes à la baignade et ont permis de sauver de la noyade 14 308 personnes. 6 186 autres ayant été blessées ont reçu les soins prodigués par les agents de la Protection civile au niveau des postes de secours de plage. 39 personnes sont décédées dont 27 dans des plages interdites à la baignade.  
Concernant les feux de forêt, les agents de la Protection civile ont procédé à l’extinction de 166 feux de forêt en l’espace d’un mois, même si la responsabilité humaine est, le plus souvent, à l’origine de ce genre de sinistre. Ainsi, quelque 928 hectares sont partis en fumée, et l’on dénombre 582 incendies de récoltes avec des pertes estimées à 3 175 hectares de blé et d’orge, 731 palmiers et 8 865 arbres fruitiers.    
Outre les accidents par noyade propres à la saison estivale, les unités de la Protection civile ont enregistré du 4 au 8 juillet, 32 accidents de la circulation ayant causé le décès de 40 personnes et 131 autres blessées, traitées et évacuées vers les structures hospitalières.
Le bilan le plus lourd a été enregistré dans la wilaya de Bouira avec 4 personnes décédées et 3 autres blessées.


D S

 
DIlem
DILEM DU 30 OCTOBRE 2014
Galerie Agrandir
CONTRECHAMP
video

LIBERTE MOBILE
Voir toute La rubrique

Dernières infos