Égypte: un général tué dans un attentat au Caire (police)Le bilan du naufrage d'un ferry en Corée du Sud s'élève à 150 morts (officiel)Venezuela: nouvelle rencontre entre gouvernement et opposition prévue jeudiLigue 1 de football : Un match à huis clos pour la JS Kabylie, Hannachi fait appelPour contacter la Rédaction Web de "Liberté" écrivez à cette adresse : redactionweb@liberte-algerie.comPour contacter la rédaction nationale (version papier)de "Liberté" écrivez à cette adresse : info@liberte-algerie.comSuivez-nous sur Twitter : @JournalLiberteDZ Suivez-nous sur Facebook:www.facebook.com/JournalLiberteOfficielChaque édition de la version papier (articles et PDF) est mise en ligne sur le site à 10h (GMT+1) et cela depuis le 05 octobre 2011
Actualité Mardi, 03 Juillet 2012 09:50 Facebook Imprimer Envoyer Réagir

La polémique

Aller en Tunisie avec sa carte d’identité

Par : M. A. Boumendil

Les autorités algériennes affirment ne pas être concernées par cette mesure unilatérale en raison notamment de la situation sécuritaire.

Lorsqu’au mois de janvier passé le président tunisien, Moncef Marzouki, avait fait part de sa volonté d’octroyer aux ressortissants des pays de l’Union du Maghreb arabe (UMA) ce qu’il est convenu d’appeler les “cinq libertés”, l’annonce était passée inaperçue tant les Tunisiens étaient accaparés par des préoccupations immédiates. Ni les médias ni l’opinion publique ne se sont saisis du sujet, alors qu’il s’agissait, tout de même, d’accorder unilatéralement aux Maghrébins le droit à l’emploi, la circulation, l’investissement, l’acquisition de biens immobiliers et le vote aux élections municipales. Lorsqu’il y a quelques jours, les Tunisiens ont appris que cette disposition devait entrer en vigueur le 1er juillet, ils ont été surpris et parfois même choqués. Deux choses motivent le rejet de cette décision par de
nombreux Tunisiens : l’absence de réciprocité et la manière confuse dont l’information a été communiquée.
Des conventions d’établissement avaient été signées avec le Maroc et l’Algérie respectivement en 1963 et 1964. Sous réserve de réciprocité, les ressortissants des pays signataires ouvraient droit au travail, à la résidence, à l’acquisition de terrains non agricoles et à l’exercice de fonctions libérales. Mais entre l’Algérie et la Tunisie, par exemple, la tergiversation a été la règle. Aussi bien sous le régime de Bourguiba que sous celui de Ben Ali, les Algériens désireux de s’établir en Tunisie se voyaient délivrer des récépissés indéfiniment renouvelés et jamais de carte de résidence, sauf dans des cas exceptionnels.
La décision a été prise sous l’impulsion directe du président Marzouki. En réalité, à peu de choses près, il n’a fait que réactiver des accords existants mais jamais respectés. Il subsiste néanmoins des interrogations.
La première concerne l’accès au territoire tunisien sans passeport et sur simple présentation d’une carte d’identité. Les Tunisiens se demandent si cette disposition est limitée dans le temps ou non, et si elle concerne uniquement les ressortissants algériens ou inclut ceux des trois autres pays de l’UMA. Quant au droit de vote aux élections municipales, l’aval de l’Assemblée nationale constituante s’imposerait comme une évidence selon le droit.
Le débat est lancé dans le grand public, largement relayé par les réseaux sociaux et un rassemblement de protestation se tiendra le 8 juillet devant le siège de l’Assemblée nationale constituante. Devant l’accusation d’avoir
pris la décision en catimini, le gouvernement s’en défend par la voix du secrétaire d’État aux Affaires maghrébines, arabes et africaines,
Abdallah Triki. “Avons-nous besoin de consulter le peuple en vue de l’application des conventions signées par les gouvernements précédents ?”, s’est-il interrogé sur les colonnes de La Presse dans son édition du 28 juin. Des hommes politiques jouissant d’un grand respect en Tunisie, à l’instar de Mustapha Filali, ne partagent pas l’enthousiasme de l’Exécutif. Selon lui, la décision est prématurée et n’a de valeur que dans la réciprocité. Sans compter, pense-t-il, que la Tunisie traverse une période d’instabilité et que des personnes indésirables peuvent ainsi s’introduire et mettre en danger la sécurité intérieure du pays.


M. A. B

 

Ajouter un Commentaire

Charte d'utilisation de
www.liberte-algerie.com

- L’espace des commentaires sur liberte-algerie.com est ouvert à toute personne s’engageant à respecter les présentes conditions générales d'utilisation par l’Internaute

- L’internaute est prié de prendre connaissance le plus régulièrement possible des conditions Générales d'utilisation du site. Il faut savoir que liberte-algerie.com est libre de les modifier à tout moment sans notification préalable afin de les adapter aux évolutions du site et des lois et règlements en vigueur.

- La citation de la marque liberte-algerie.com sur un site Internet tiers ne signifie pas que liberte-algerie.com assume une quelconque garantie et responsabilité quant au contenu du site Internet tiers ou de l'usage qui peut en être fait.

- Tout internaute peut réagir sur le contenu du site

- Les informations fournies à liberte-algerie.com par un Utilisateur lors l’envoi de son commentaire sont communiquées sous la seule responsabilité de cet Utilisateur.

- En envoyant ses commentaires à liberte-algerie.com, l’utilisateur :

- déclare être autorisé à envoyer ses commentaires ;

- autorise liberte-algerie.com à reproduire et représenter, intégralement ou partiellement et à adapter les commentaires sur les services de communication électroniques édités par liberte-algerie.com dans le monde entier.

- liberte-algerie.com a le droit de retirer ou d’interdire l’accès à tout Commentaire contrevenant ou risquant de contrevenir aux lois et règlements en vigueur ou qui ne serait pas conforme aux règles éditoriales du site.

- L'utilisateur est seul responsable de toute utilisation personnelle du contenu ou des commentaires publiés sur le Site.

- liberte-algerie.com n'exerce aucun contrôle quant au contenu des sites Internet tiers. L'existence d'un lien hypertexte entre le site et un site internet tiers ne signifie pas que liberte-algerie.com assume une quelconque garantie et responsabilité quant au contenu du site Internet tiers ou de l'usage qui peut en être fait.

- Dans l'hypothèse où l’utilisateur est une personne physique mineure, il déclare et reconnait avoir recueilli l'autorisation auprès de ses parents ou du (ou des) titulaire(s) de l'autorité parentale le concernant pour utiliser le site. Le (ou les) titulaire(s) de l'autorité parentale a (ont) accepté d'être garant(s) du respect de l'ensemble des dispositions de la charte.

- Les propos incitants à la haine raciale ou religieuse, les appels à la violence, l’utilisation de termes régionalistes, et tout message litigieux ne sont pas acceptés par liberte-algerie.com.

- Veuillez éviter l’excès de propos de type belliciste, morbide ou guerroyeur.

- Les commentaires où on y constate de l’agressivité, de la vulgarité ou de la violence excessive dans le ton, ne sont pas autorisées à être publiés sur le site. Egalement les insultes personnelles entre participants.

- Pas de pornographie, pédophilie, obscénités et grossièretés.

- La répétition de messages identiques ou très voisins n’est pas autorisée

- Tout lien dirigeant vers un site raciste, islamophobe, ou que la rédaction jugera non conforme, sera effacé.
- Les spéculations ou révélations à propos de l'identité de tel ou tel participant ne sont pas tolérées.

- Les tentatives d'usurpation d'un pseudonyme déjà employé ne sont pas tolérées.

- Les messages personnels échangés entre participants ou postés sur d’autres sites ne doivent pas être diffusés sur le site.

- L’usage normal pour publier les commentaires requiert un seul pseudonyme.
- Veuillez poster vos sujets dans les rubriques appropriées du site

- En cas de malentendu persistant avec le médiateur, vous êtes prié de le contacter par email (l’adresse : journal.liberte.dz@gmail.com)

DIlem
DILEM DU 23 AVRIL 2014
Galerie Agrandir

LE SCRUTIN EN IMAGES

CONTRECHAMP
video

Galerie photos
Vote à Nedroma (Tlemcen)
Vote à Nedroma (Tlemcen)
Galerie Agrandir
LIBAN
Bannière
Bannière
Bannière
LIBERTE MOBILE
Bannière

Élection Présidentielle

Voir toute La rubrique

Dernières infos