Au moins 45 personnes ont été tuées dans le crash d'un avion ( avec 58 personnes à bord) mercredi à Taiwan d'atterrissage, selon les autorités Ghaza: une école de l'ONU accueillant des réfugiés bombardéeGhaza: près de 650 Palestiniens tués au 16ème jour d'agressions israéliennesYacine Brahimi s'engage pour cinq ans avec le FC PortoMehdi Mostefa en Turquie pour s'engager avec GaziantepsporPour contacter la Rédaction Web de "Liberté" écrivez à cette adresse : redactionweb@liberte-algerie.comPour contacter la rédaction nationale (version papier)de "Liberté" écrivez à cette adresse : info@liberte-algerie.comSuivez-nous sur Twitter : @JournalLiberteDZ Suivez-nous sur Facebook:www.facebook.com/JournalLiberteOfficielChaque édition de la version papier (articles et PDF) est mise en ligne sur le site à 10h (GMT+1) et cela depuis le 05 octobre 2011
Actualité Jeudi, 28 Juin 2012 09:50 Facebook Imprimer Envoyer Réagir

Nouvelle liste des produits pharmaceutiques soumis à un tarif de référence pour remboursement

Baisse de 40% des prix de médicaments

Par : Badreddine KHRIS

Le nombre de cartes Chifa délivrées, qui s’élève à 7,6 millions, touche près de 25 millions de bénéficiaires de ce système.

Bonne nouvelle pour les malades ! L’entrée en vigueur, dès le 29 mai dernier, de l’arrêté portant actualisation de la liste des médicaments soumis à un tarif de référence pour leur remboursement a induit des baisses de 40% des prix sur le marché national. Ce texte a intégré 21 dénominations communes internationales (DCI). Ce sont de nouveaux médicaments qui seront soumis désormais au tarif de référence. Djawad Bourkaïb, directeur général de la Sécurité sociale au ministère du Travail, cite quelques anti-inflammatoires tels que le Sélécoxib dont les prix ont baissé de 30%. Les tarifs des médicaments qui traitent le cholestérol comme les statines ont enregistré eux aussi une réduction de 40%.
Ces produits pharmaceutiques sont, faut-il le souligner, très sollicités par les patients. Avec ce supplément au listing, le nombre de DCI est porté à 590, soit près de 43% du total des médicaments remboursables qui sont concernés par cette mesure.
“Ce qui correspond à environ 3 000 marques sur 4 586 remboursables”, avoue M. Bourkaïb. Ces 4 586 produits que le citoyen peut rembourser équivalent, selon lui, à 1 365 DCI. “Ces statistiques restent très appréciables”, estime le DG qui se réfère aux listes des médicaments essentiels couvrant les besoins prioritaires de la  population de chaque pays, recommandées par l’Organisation mondiale de santé.
Pour cette instance internationale, chaque pays doit se doter d’au moins 600 DCI. Or, notre pays, affirme Djawad Bourkaïb, dispose de 1 300 DCI au moment où des pays avancés n’en détiennent qu’un millier. Ce lot de médicaments remboursables est déterminé, indique M. Bourkaïb, sur la base de preuves scientifiques, par un comité composé de représentants des ministères du Travail, de la Santé et du Commerce ainsi que les praticiens.

La carte Chifa utilisable dans 4 wilayas
Ce responsable relève qu’en 2011, le montant global des remboursements a atteint 110 milliards de dinars, soit 1,5 milliard de dollars. Ce qui représente 60% des dépenses totales de la santé et de la Sécurité sociale.
Par ailleurs, M. Bourkaïb a estimé le nombre de cartes Chifa délivrées à 7,6 millions touchant près de 25 millions de bénéficiaires.
Le DG de la Sécurité sociale a annoncé, hier, sur les ondes de la radio Chaîne III, des nouveautés dans cette opération dont la généralisation est attendue pour 2013. Il s’agit de l’action de “dédomiciliation” qui débutera à compter de la mi-juillet.
En termes plus clairs, l’assuré social est libre d’utiliser sa carte, pour une première phase, dans les 4 wilayas : Blida, Tipasa, Boumerdès et Alger.
Ainsi, la carte n’est plus souscrite uniquement à la seule wilaya de résidence ou de lieu de travail. D’ici au 31 décembre prochain, cette démarche regroupera 20 wilayas. Et dès le 2 janvier 2013, plus de 9 millions de cartes peuvent être utilisées par les citoyens à travers tout le territoire national.


B K

 

Ajouter un Commentaire

Charte d'utilisation de
www.liberte-algerie.com

- L’espace des commentaires sur liberte-algerie.com est ouvert à toute personne s’engageant à respecter les présentes conditions générales d'utilisation par l’Internaute

- L’internaute est prié de prendre connaissance le plus régulièrement possible des conditions Générales d'utilisation du site. Il faut savoir que liberte-algerie.com est libre de les modifier à tout moment sans notification préalable afin de les adapter aux évolutions du site et des lois et règlements en vigueur.

- La citation de la marque liberte-algerie.com sur un site Internet tiers ne signifie pas que liberte-algerie.com assume une quelconque garantie et responsabilité quant au contenu du site Internet tiers ou de l'usage qui peut en être fait.

- Tout internaute peut réagir sur le contenu du site

- Les informations fournies à liberte-algerie.com par un Utilisateur lors l’envoi de son commentaire sont communiquées sous la seule responsabilité de cet Utilisateur.

- En envoyant ses commentaires à liberte-algerie.com, l’utilisateur :

- déclare être autorisé à envoyer ses commentaires ;

- autorise liberte-algerie.com à reproduire et représenter, intégralement ou partiellement et à adapter les commentaires sur les services de communication électroniques édités par liberte-algerie.com dans le monde entier.

- liberte-algerie.com a le droit de retirer ou d’interdire l’accès à tout Commentaire contrevenant ou risquant de contrevenir aux lois et règlements en vigueur ou qui ne serait pas conforme aux règles éditoriales du site.

- L'utilisateur est seul responsable de toute utilisation personnelle du contenu ou des commentaires publiés sur le Site.

- liberte-algerie.com n'exerce aucun contrôle quant au contenu des sites Internet tiers. L'existence d'un lien hypertexte entre le site et un site internet tiers ne signifie pas que liberte-algerie.com assume une quelconque garantie et responsabilité quant au contenu du site Internet tiers ou de l'usage qui peut en être fait.

- Dans l'hypothèse où l’utilisateur est une personne physique mineure, il déclare et reconnait avoir recueilli l'autorisation auprès de ses parents ou du (ou des) titulaire(s) de l'autorité parentale le concernant pour utiliser le site. Le (ou les) titulaire(s) de l'autorité parentale a (ont) accepté d'être garant(s) du respect de l'ensemble des dispositions de la charte.

- Les propos incitants à la haine raciale ou religieuse, les appels à la violence, l’utilisation de termes régionalistes, et tout message litigieux ne sont pas acceptés par liberte-algerie.com.

- Veuillez éviter l’excès de propos de type belliciste, morbide ou guerroyeur.

- Les commentaires où on y constate de l’agressivité, de la vulgarité ou de la violence excessive dans le ton, ne sont pas autorisées à être publiés sur le site. Egalement les insultes personnelles entre participants.

- Pas de pornographie, pédophilie, obscénités et grossièretés.

- La répétition de messages identiques ou très voisins n’est pas autorisée

- Tout lien dirigeant vers un site raciste, islamophobe, ou que la rédaction jugera non conforme, sera effacé.
- Les spéculations ou révélations à propos de l'identité de tel ou tel participant ne sont pas tolérées.

- Les tentatives d'usurpation d'un pseudonyme déjà employé ne sont pas tolérées.

- Les messages personnels échangés entre participants ou postés sur d’autres sites ne doivent pas être diffusés sur le site.

- L’usage normal pour publier les commentaires requiert un seul pseudonyme.
- Veuillez poster vos sujets dans les rubriques appropriées du site

- En cas de malentendu persistant avec le médiateur, vous êtes prié de le contacter par email (l’adresse : journal.liberte.dz@gmail.com)

DIlem
DILEM DU 23 JUILLET 2014
Galerie Agrandir
CONTRECHAMP
video

Galerie photos
Le Forum de Liberté a reçu mardi 22 juillet 2014, à 22h, l’écrivain et dramaturge, Slimane Benaïssa. Notre invité a animé une communication sur le thème “La pluralité culturelle, une chance pour l’Algérie”. (Seconde partie)
Le Forum de Liberté a reçu mardi 22 juillet 2014, à 22h, l’écrivain et dramaturge, Slimane Benaïssa. Notre invité a animé une communication sur le thème “La pluralité culturelle, une chance pour l’Algérie”. (Seconde partie)
Galerie Agrandir
LIBAN
Bannière
Bannière
Bannière
LIBERTE MOBILE
Bannière
Voir toute La rubrique

Dernières infos