Sept morts et deux blessés dans un accident de la circulation au sud de LaghouatCisjordanie occupée: 7.500 nouveaux colons israéliens en six moisLa Tunisie relève son niveau d'alerte de sécuritéTrois morts et 22 blessés dans deux accidents de la circulation à TlemcenPour contacter la Rédaction Web de "Liberté" écrivez à cette adresse : redactionweb@liberte-algerie.comPour contacter la rédaction nationale (version papier)de "Liberté" écrivez à cette adresse : info@liberte-algerie.comSuivez-nous sur Twitter : @JournalLiberteDZ Suivez-nous sur Facebook:www.facebook.com/JournalLiberteOfficielChaque édition de la version papier (articles et PDF) est mise en ligne sur le site à 10h (GMT+1) et cela depuis le 05 octobre 2011
Actualité Lundi, 06 Mai 2013 09:50 Facebook Imprimer Envoyer Réagir

Rapport de la Cosob

Baisse de la capitalisation boursière en 2013

Par : Meziane Rabhi

La capitalisation boursière en Algérie a connu une baisse, en 2012, de 13,388 milliards de dinars contre 14,967 milliards de dinars en 2011, selon le rapport de la Commission de l’organisation et de la surveillance des opérations boursières (Cosob).

En 2010, la capitalisation boursière a été de 7,9 milliards de dinars. Le compartiment action de la Bourse d’Alger compte toujours trois titres cotés : la chaîne EGH El-Aurassi, le groupe Saidal et Alliance Assurances. “Le marché primaire des actions n’a pas connu durant l’année 2012 de nouvelles émissions de titres de capital”, précise la Cosob.
Pour rappel, la NCA-Rouiba, spécialisée dans la production de jus de fruits, a reçu, fin décembre 2012, le visa de la Cosob pour introduire environ 25% de son capital en Bourse, à travers une offre publique de vente.
Pour le marché secondaire, le volume total des titres vendus et achetés s’élève en 2012 à 2,5 millions de titres, dont 117 052 achetés et 2,3 millions vendus. Si les ordres d’achat et de vente de titres en 2012 sont en nette progression par rapport à 2011 avec une hausse conséquente de 1,3 million de titres, la tendance générale du marché est restée inchangée, à savoir vendeuse, commente la Cosob dans son rapport.
La valeur globale transigée au compartiment actions s’élève en 2012 à 36,03 millions de dinars, soit une baisse de 149 079 DA par rapport à l’année 2011. En 2012, le titre Alliance Assurances n’a connu aucune volatilité significative en s’échangeant au cours d’introduction.
Le rapport précise que les différentes transactions ont été réalisées dans le cadre du contrat de liquidité. Le titre du groupe El-Aurassi a affiché un cours moyen de 411,75 DA avec une volatilité pour l’exercice 2012 de 38,86%. La volatilité du titre Saidal pour l’année 2012 est de 11,81% avec un cours moyen de 67,50 DA.
Le compartiment obligation ne se porte pas mieux. Durant l’année 2012, la Commission n’a délivré aucun visa sur les opérations d’emprunts obligataires.
Le recours à ce mode de financement s’est réduit ces dernières années, particulièrement de la part des acteurs habituels de ce compartiment du marché financier.
Actuellement deux obligations sont cotées à la Bourse d’Alger : obligation Sonelgaz à échéance 2014 et obligation Dahli à échéance 2016. À cette absence d’émission d’emprunts obligataires vient s’ajouter l’arrivée à échéance des emprunts antérieurs, notamment ceux émis sur le marché institutionnel (hors bourse) ; ce qui a réduit considérablement l’encours obligataire sur le marché. Selon la Cosob, l’encours global des obligations disponibles s’élève au 31 décembre 2012, à 64,21 milliards de dinars contre 78,23 milliards de dinars en fin de l’année 2011, soit une baisse de l’ordre de 18%. Quant à l’encours des obligations cotées, il se situe, à la fin de l’année 2012, à 32,36 milliards de dinars, soit le même que celui de 2011.  La taille actuelle du marché des capitaux algérien ne correspond pas à la taille de l’économie algérienne ont constaté les experts qui ont travaillé dans le cadre du projet de “réforme du marché financier algérien phase I : évaluation et conception”. La restitution finale des travaux d’experts engagés depuis octobre 2011 dans la phase I du projet de réforme du marché financier algérien s’est tenue le 5 décembre 2012 à l’hôtel El-Aurassi, en présence des institutions partenaires au projet, des entreprises et intervenants de marché, des sociétés cotées.
Un des expert, Xavier Leroy, associé gérant d’Exel Consultant a indiqué que l’ordre de grandeur du marché algérien, comme objectif cible, devrait être une capitalisation boursière de 40 milliards de dollars, 150 sociétés cotées, un taux de rotation annuel de 10% (4 milliards de dollars).
Il est proposé de retenir comme objectif à moyen terme (5 à 8 ans) le quart de cette capitalisation boursière, soit 10 milliards de dollars, avec 38 sociétés cotées et 1 milliard de dollars négocié par an, ce qui ne représente qu’environ 5% du produit intérieur brut algérien.
C’est une proportion faible comparée aux ratios des marchés boursiers en général et aux ratios des marchés de la région en particulier. Sur la base d’une montée en charge linéaire sur cinq ans, l’objectif à moyen terme correspond à l’introduction d’une dizaine de sociétés par an.
Le principal frein au développement du marché des capitaux algériens est sa taille. Le marché est trop petit pour être attractif et créer une dynamique de développement. Il est trop restreint pour être rentable pour ses acteurs.
le ministre des Finances avait annoncé récemment la saisie de certains départements ministériels consécutivement à une instruction du Premier ministre en vue d'une identification des entreprises publiques, de taille moyenne, éligibles à une introduction en bourse. Le site d’information électronique Maghreb Emergent évoque dans se sens le CPA, Mobilis, Cosider et la Caar.


M R

 

Ajouter un Commentaire

Charte d'utilisation de
www.liberte-algerie.com

- L’espace des commentaires sur liberte-algerie.com est ouvert à toute personne s’engageant à respecter les présentes conditions générales d'utilisation par l’Internaute

- L’internaute est prié de prendre connaissance le plus régulièrement possible des conditions Générales d'utilisation du site. Il faut savoir que liberte-algerie.com est libre de les modifier à tout moment sans notification préalable afin de les adapter aux évolutions du site et des lois et règlements en vigueur.

- La citation de la marque liberte-algerie.com sur un site Internet tiers ne signifie pas que liberte-algerie.com assume une quelconque garantie et responsabilité quant au contenu du site Internet tiers ou de l'usage qui peut en être fait.

- Tout internaute peut réagir sur le contenu du site

- Les informations fournies à liberte-algerie.com par un Utilisateur lors l’envoi de son commentaire sont communiquées sous la seule responsabilité de cet Utilisateur.

- En envoyant ses commentaires à liberte-algerie.com, l’utilisateur :

- déclare être autorisé à envoyer ses commentaires ;

- autorise liberte-algerie.com à reproduire et représenter, intégralement ou partiellement et à adapter les commentaires sur les services de communication électroniques édités par liberte-algerie.com dans le monde entier.

- liberte-algerie.com a le droit de retirer ou d’interdire l’accès à tout Commentaire contrevenant ou risquant de contrevenir aux lois et règlements en vigueur ou qui ne serait pas conforme aux règles éditoriales du site.

- L'utilisateur est seul responsable de toute utilisation personnelle du contenu ou des commentaires publiés sur le Site.

- liberte-algerie.com n'exerce aucun contrôle quant au contenu des sites Internet tiers. L'existence d'un lien hypertexte entre le site et un site internet tiers ne signifie pas que liberte-algerie.com assume une quelconque garantie et responsabilité quant au contenu du site Internet tiers ou de l'usage qui peut en être fait.

- Dans l'hypothèse où l’utilisateur est une personne physique mineure, il déclare et reconnait avoir recueilli l'autorisation auprès de ses parents ou du (ou des) titulaire(s) de l'autorité parentale le concernant pour utiliser le site. Le (ou les) titulaire(s) de l'autorité parentale a (ont) accepté d'être garant(s) du respect de l'ensemble des dispositions de la charte.

- Les propos incitants à la haine raciale ou religieuse, les appels à la violence, l’utilisation de termes régionalistes, et tout message litigieux ne sont pas acceptés par liberte-algerie.com.

- Veuillez éviter l’excès de propos de type belliciste, morbide ou guerroyeur.

- Les commentaires où on y constate de l’agressivité, de la vulgarité ou de la violence excessive dans le ton, ne sont pas autorisées à être publiés sur le site. Egalement les insultes personnelles entre participants.

- Pas de pornographie, pédophilie, obscénités et grossièretés.

- La répétition de messages identiques ou très voisins n’est pas autorisée

- Tout lien dirigeant vers un site raciste, islamophobe, ou que la rédaction jugera non conforme, sera effacé.
- Les spéculations ou révélations à propos de l'identité de tel ou tel participant ne sont pas tolérées.

- Les tentatives d'usurpation d'un pseudonyme déjà employé ne sont pas tolérées.

- Les messages personnels échangés entre participants ou postés sur d’autres sites ne doivent pas être diffusés sur le site.

- L’usage normal pour publier les commentaires requiert un seul pseudonyme.
- Veuillez poster vos sujets dans les rubriques appropriées du site

- En cas de malentendu persistant avec le médiateur, vous êtes prié de le contacter par email (l’adresse : journal.liberte.dz@gmail.com)

DIlem
DILEM DU 17  SEPTEMBRE 2014
Galerie Agrandir
CONTRECHAMP
video

Galerie photos
 Gilles Kepel au Forum de Liberté (Partie 02)
Gilles Kepel au Forum de Liberté (Partie 02)
Galerie Agrandir
LIBAN
Bannière
Bannière
Bannière
LIBERTE MOBILE
Bannière
Voir toute La rubrique

Dernières infos