Pour contacter la Rédaction Web de "Liberté" écrivez à cette adresse : redactionweb@liberte-algerie.comPour contacter la rédaction nationale (version papier)de "Liberté" écrivez à cette adresse : info@liberte-algerie.comSuivez-nous sur Twitter : @JournalLiberteDZ Suivez-nous sur Facebook:www.facebook.com/JournalLiberteOfficielChaque édition de la version papier (articles et PDF) est mise en ligne sur le site à 10h (GMT+1) et cela depuis le 05 octobre 2011
Actualité Lundi, 21 Mai 2012 09:50 Facebook Imprimer Envoyer Réagir

Clôture du SITEV 2012

Bon cru pour la 13e édition

Par : Nabila SAIDOUN

Rehaussé par l’utilisation des nouvelles technologies, l’événement a enregistré près de 7 000 visiteurs.

Baisser de rideau, samedi, pour le Salon international du tourisme et des voyages (Sitev) dans sa 13e édition après quatre jours d’exposition, de promotion et d’animation au Palais des expositions des Pins maritimes.
Une halte et des enseignements que les opérateurs de voyages autant que les organisateurs de l’événement ont capitalisé via des échanges et des présentations d’un niveau appréciable présentés par des experts nationaux et étrangers. De nombreuses et de nouvelles idées ont d’ailleurs été avancées par les uns et les autres en plus des offres promotionnelles en vue de répondre à la demande des prochaines vacances d’été en particulier et pour développer le tourisme en général.
L’on notera, en ce sens, une proposition originale émanant de Jean Christophe Brassard venu exposer son produit de montgolfière. Directeur de Planète Balloon, société de consulting en tourisme aérien mais aussi premier réseau au monde de pilotes de montgolfières (comptant plus de 63 pays membres), l’intervenant a mis en avant le potentiel dont est dotée l’Algérie de par la diversité de ses paysages, son patrimoine historique et topologique et à ses conditions climatiques qui peuvent faire espérer des vols tout au long de l’année. Aussi, Brassart, partenaire de Bachir Djeribi à la tête de Club d’aventure d’Afrique, propose d’inclure la montgolfière dans l’offre touristique algérienne avec le survol du désert et les vestiges romains.
Une nouveauté qui pourrait en effet donner un nouveau visage à l’activité touristique algérienne qui a véritablement besoin d’être dépoussiérée. Cette dernière est, par ailleurs, étroitement liée au respect de la nature comme développé par M. Ferhati, sous-directeur des grandes infrastructures et des villes nouvelles auprès du ministère de l’Aménagement du territoire et de l’Environnement, qui a axé son intervention sur l’“Environnement et tourisme : Complémentarité pour une écocitoyenneté”.
À ce propos, M. Ferhati a fait ressortir la nécessité de développer le secteur soutenant que “le tourisme n’est plus un choix mais un impératif national en constituant une source de richesse, de création d’emplois et de développement durable”. En somme, développer le tourisme sans impact négatif pour l’environnement, ce qui représente en soi les dernières orientations de l’OMT. Raison pour laquelle le ministère a consacré une rencontre d’envergure en marge du salon pour débattre de cette question et lancer “les premiers jalons d’un tourisme vert” selon les propres déclarations de Smaïl Mimoune, ministre du Tourisme et de l’Artisanat. On peut aisément reconnaître à ce dernier d’avoir œuvré pour que le Sitev sorte, enfin, de sa monotonie. Pari gagné, contre toute attente, même s’il reste beaucoup de choses à faire. Les participants s’accordent à dire que le salon prend enfin une dimension internationale et devrait avoir lieu ailleurs qu’à la Safex qui ne correspond plus à ses objectifs.
Ce rendez-vous, qui aura lieu l’année prochaine en la date du 15 mai, devrait aussi, selon la majorité des présents, se professionnaliser davantage et être réparti équitablement entre deux journées réservées exclusivement aux professionnels et deux autres pour le grand public. Le salon gagnerait aussi à recourir à de véritables compétences pour son organisation qu’il s’agisse de marketing ou de communication. Le bon point réside, sans nul doute, dans l’introduction des nouvelles technologies qui ont imprégné le salon d’une touche de fraîcheur.


NS

 

Commentaires

 
#2 azim 22-05-2012 10:08
salon du tourisme : Aucun operateur de voyageen france ne propose la destination algerie et pour cause

les salons de tout genre ils aiment bien ça on dirait
 
 
#1 didou 21-05-2012 19:46
le tourisme vert c'est quoi en fait ?déjà le tourisme normal comme dirait le citoyen lambda nous ne sommes pas capable de le faire,alors que dirai je pour ce tourisme vert? déjà il n' y 'a ni réglementation ni normes ni labellisation ni études ni cadres et personnels disposant de savoir faire dans ce domaine.le sitev depuis 13 ans c'est la même chanson les mêmes stands les mêmes participants les mêmes têtes et la même monotonie Nabila je vous conseille de faire un salon Berlin Londres pour comprendre comment fonctionne un salon.avec ses effets sur les destinations sur les marchés les innovations en matière de promotion de communication et voir la risée de notre pays par les gens qui font la promotion du pays sur une superficie de 60M2.c'est la honte.
 
DIlem
DILEM DU 30 OCTOBRE 2014
Galerie Agrandir
CONTRECHAMP
video

LIBERTE MOBILE
Voir toute La rubrique

Dernières infos