Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Bounouh (Tizi Ouzou)

Campagne de dépistage du diabète et de l’hypertension artérielle


Les médecins et les agents paramédicaux de l’EPSP de Boghni ont organisé, mercredi dernier, une campagne de dépistage du diabète et de l’hypertension artérielle à Zaârour, un village reculé de la commune rurale et montagneuse de Bounouh (45 kilomètres au sud de Tizi Ouzou). Cette action entre dans le cadre de la célébration de la Journée mondiale de la santé qui coïncide avec le 7 avril de chaque année. Tôt dans la matinée, le personnel médical et paramédical et le camion clinico-mobile de l’EPSP de Boghni étaient déjà présents sur la place du village. Peu à peu, des dizaines de personnes, notamment des vieilles dames, sont arrivées sur les lieux pour se faire ausculter. “Nous avons programmé cette action après celle déjà organisée en février dernier à Helouane, un autre village sur les hauteurs de la commune. Vers midi, il y avait environ une trentaine de personnes qui avaient subi les différents tests. L’objectif était de donner la chance aux habitants des zones rurales de se faire dépister. La plupart d’entre eux n’ont jamais été soignées ou suivies pour ces pathologies. C’est aussi une manière de nous rapprocher davantage des personnes habitant ces zones enclavées des hautes montagnes et d'exploiter au maximum notre camion médicalisé”, nous dira Mme Mahni, en sa qualité de directrice de l’EPSP de Boghni. Il y a aussi lieu de souligner l’engouement appréciable des habitants du village. “Nos concitoyens étaient au rendez-vous. Certains ont même souhaité que de telles opérations se renouvellent au moins une fois par trimestre, d’autant plus que notre village et les hameaux environnants n’ont pas de salle de soins”, nous confiera un membre du comité de village. Au terme de cette journée, pas moins d'une cinquantaine de personnes ont été examinées par les médecins. Ce fut aussi l'occasion d'ausculter d'autres personnes, notamment celles qui n'ont pas les moyens de se faire soigner chez des praticiens privés. Il est à noter aussi que cette commune, dont certains villages se trouvent à la frontière avec la wilaya de Bouira, manquent d’infrastructures de santé. Dans cette commune, même le centre de soins n’est pas doté de tous les services à cause de la vétusté de ses locaux. “Nous aimerions que notre municipalité bénéficie d’une polyclinique d’autant plus que tous nos villages sont pratiquement isolés. La santé de proximité doit être renforcée avec la réalisation d’autres structures”, soulignera un ancien élu communal. En outre, il y a lieu de saluer la collaboration du comité de village de Helouane qui n’a ménagé aucun effort pour que l’infirmier affecté à la salle de soins “Ali-Zaâmoum” s’installe rapidement et travaille dans des conditions idéales.
Les citoyens de tous les villages de la région aimeraient que ce camion clinico-mobile arrive chez eux dans les prochains jours. “Nous avons aussi programmé une autre journée similaire à Ath Ali, un village situé au pied du majestueux Djurdjura. C’est un village éloigné du chef-lieu de la commune de Boghni qui a besoin d'une meilleure couverture médicale”, dira encore la directrice de l’EPSP.


O. Ghilès

 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER