Scroll To Top

A la une / Actualité

A nos lecteurs et annonceurs

Communiqué Numéro 1 de "Liberté"

Liberté

Nous  sommes dans le regret d’informer nos lecteurs et annonceurs ainsi que l’opinion d’une manière générale que Liberté, victime d’une grève impromptue, sauvage et illégale, ne paraîtra pas le lundi 17 avril 2017. En effet, cinq personnes , auxquels ont été notifiés des décisions de licenciement en date du 16 avril 2017, conformément à la base législation , suite à une entrave au fonctionnement de l’entreprise , commise , sous couvert de leur qualité de syndicalistes, en date du 10 avril 2017, ont récidivé ce jour en occupant, avec d’autres travailleurs, les locaux de la PAO, empêchant de fait la confection technique du journal que la rédaction avait pourtant réalisé. En effet, en date du 10 avril 2017, les 5 personnes concernées, ont bloqué , sous couvert encore une fois d’une assemblée Générale (A.G) des travailleurs, le fonctionnement de la PAO pendant 2 heures, alors que la direction, se basant sur l’article 174 de la convention collective, avait émis son opposition à la tenue de cette réunion pendant les heures de travail, non sans proposer la date du jeudi 13 avril à 16 heures  pour la tenue de l’AG et même mettant la disposition des demandeurs la salle de conférence du journal.   
Forte de la légalité de ses décisions et de leur conformité aux lois régissant les relations de travail et l’activité syndicale, ainsi qu’à la convention collective négociée, cosignée par les deux parties, approuvée par l’inspection du travail et déposée auprès des instances juridiques territorialement compétentes, la direction impute l’entière responsabilité et les préjudices qui découleraient de ce dépassement flagrant aux membres du bureau syndical, lesquels ne font plus partie de la SAEC liberté depuis le 16 avril 2017.  La direction de la saec liberté assure toutefois qu’elle se tient prête à expliquer et à défendre le bien fondé de ses décisions devant les instances compétentes.
La direction , qui n’est pas dupe des véritables tenants et aboutissants de cette agitation préjudiciable à l’entreprise et à ses employés, reste ouverte à tout dialogue constructif et sincère, mais restera déterminée à faire régner la discipline dans un climat de convivialité et de respect mutuel.

Direction Générale de "Liberté"

16-04-2017
 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER