Scroll To Top

A la une / Actualité

Actualité

Coup d'envoi de la 4e édition de la Fête nationale du couscous

Frikat, chef-lieu communal relevant de la daïra de Draâ El-Mizan, a abrité, jeudi, la 4e édition de la Fête nationale du couscous. Après l'hymne national, la troupe Asurif de Boumahni (Aïn Zaouïa) chantera l'une des chansons les plus connues du chanteur révolutionnaire Farid Ali, Ayemma Azizen Ouretsrou, en d'autres termes ô mère, ne pleure pas, chantée à l'occasion de la célébration du 58e anniversaire du Congrès de la Soummam. Le coup d'envoi solennel de la Fête du couscous de Frikat sera ensuite donné par le directeur général de l'artisanat, représentant du ministère du Tourisme et de l'Artisanat et des autorités locales. Dans son allocution d'ouverture, Slimane Ouali, en sa qualité de P/APC, souhaitera la bienvenue aux invités et aux exposants de cette manifestation culturelle et culinaire, tout en saluant les efforts de tous pour l'organisation de ce rendez-vous. Le directeur général de l'artisanat, Mekdour Brahim, a tenu, lui aussi, à remercier tous ceux qui ont participé à l'organisation de cette fête. “Ma venue ici à Frikat me réjouit au vu de cette organisation impeccable et cette hospitalité particulière. En tant que représentant du ministre du Tourisme et de l'Artisanat, je vous salue en vous rassurant que tous vos efforts serviront la promotion des métiers, notamment la fabrication du couscous, un produit terroir, non seulement d'ici, mais aussi sur tout le territoire national”, dira-t-il avant d'annoncer officiellement l'ouverture de cette 4e édition qui s'étalera sur quatre jours. Puis, la délégation officielle fera le tour de tous les stands où des explications ont été données aussi bien par les guides que par les exposants. Plus de soixante exposants participent à l'événement. Ils sont venus de différentes wilayas du pays, à savoir Tizi Ouzou, Relizane, Tamanraset, Illizi et Skikda, pour ne citer que celles-là. Encore une fois, c'est le couscous qui se taille la part du lion. En plus des deux fabricants traditionnellement connus dans la région, à savoir la maison du couscous Lahlou et Couscous Amrouz, on retiendra d'autres fabricants, tels que la maison Diafi, l'association Nour Essabah de Skikda, Couscous Moumène de Frikat, Maâchi Couscous d'Ath Douala et bien d'autres encore. Les autres stands installés pour l’occasion ont été occupés par des artisans venus exposer leurs produits de maroquinerie et de bijoux traditionnels du sud du pays, Ouled Mini Brahim de Tamanrasset. Les producteurs de miel naturel n'ont pas été en reste, eux qui ont su vanter les qualités de leur produit. La poterie et la robe kabyle ont, elles aussi, eu une place de choix. En outre, la Direction de la culture de la wilaya est présente en force avec son bibliobus, son exposition sur le patrimoine, son théâtre et les tableaux de l'annexe de l'École nationale des beaux-arts d'Azazga venus sensibiliser les jeunes de la région sur les opportunités de formation dans cet établissement.

O. G.