Pour contacter la Rédaction Web de "Liberté" écrivez à cette adresse : redactionweb@liberte-algerie.comPour contacter la rédaction nationale (version papier)de "Liberté" écrivez à cette adresse : info@liberte-algerie.comSuivez-nous sur Twitter : @JournalLiberteDZ Suivez-nous sur Facebook:www.facebook.com/JournalLiberteOfficielChaque édition de la version papier (articles et PDF) est mise en ligne sur le site à 10h (GMT+1) et cela depuis le 05 octobre 2011
Actualité Mercredi, 20 Mars 2013 09:50 Facebook Imprimer Envoyer Réagir

Des parlementaires discrédités à Laghouat

“Députés, dégagez…”

Par : Arezki BOUHAMAM

Le déplacement de la délégation de l’Assemblée populaire nationale (APN) dans la wilaya de Laghouat n’a pas été du goût des chômeurs de la région. En effet, dépêchée quelques jours après la grandiose manifestation de Ouargla, la délégation parlementaire composée de quelque 27 députés majoritairement du sud du pays, auxquels se sont joint des représentants des 24 communes de la wilaya de Laghouat, n’a pas été la bienvenue aux yeux des dizaines de chômeurs de la région de Laghouat qui se sont rassemblés devant la maison de la culture Takhi-Benkriou et l’ont empêchée de tenir sa réunion. “Députés dégagez” et “Pouvoir non illégitime”, tels sont les slogans scandés par les chômeurs en furie qui ont visiblement perturbé l’initiative du pouvoir législatif. Le feuilleton du refus de dialoguer ne s’est pas arrêté là puisque, pour empêcher les députés de tenir leur réunion à Hassi-R’mel, chef-lieu de daïra situé à quelque 120 kilomètres au sud de Laghouat, d’autres dizaines de chômeurs ont fait le déplacement de la commune de Hassi Dellaâ, à quelque 130 kilomètres au sud-est de Laghouat, et ont coupé la route au branchement reliant la RN1 à la RW232 de 15h jusqu’à une heure tardive de la nuit. Déstabilisés, les parlementaires ont été contraints de contourner la RN1 et d’emprunter le tronçon inhabituel reliant la nouvelle ville de Bellil et Hassi-R’mel. Pour rejoindre la délégation parlementaire qui a tenu sa rencontre avec les représentants de la société civile vers 16h au centre culturel Sayadi-Laïd à Hassi-R’mel, le P/Apc de Hassi Dellaâ, accompagné de son premier vice-président, a été, lui aussi, contraint de contourner le tronçon ordinaire et d’emprunter une piste menant vers Hassi-R’mel. Pour rappel, la délégation composée de parlementaires devait entamer, depuis lundi passé, des visites d’inspection dans les wilayas de Laghouat, Ghardaïa, Ouargla, El-Oued et Biskra, pour s’enquérir du processus de développement dans ces wilayas du sud du pays. Des visites qui se prolongeront tout au long du mois de mars et qui permettront à la délégation de tenir des rencontres avec des représentants des autorités locales, des élus, des notables et des citoyens de ces wilayas dont les chômeurs. Il est à signaler qu’à entendre les animateurs des chômeurs de Laghouat, notamment Belkacem Khencha, coordinateur régional des chômeurs, et en guise de prolongement dans le temps et dans l’espace de le leur mouvement, une manifestation similaire est prévue pour samedi prochain au lieu désormais baptisé “la place de la Résistance”.

B.A

 

Commentaires 

 
#6 ainous 21-03-2013 00:16
C'est la manifestation en masse pacifique qui fait plier le gouvernement.
 
 
#5 mecipsa 20-03-2013 18:18
Les populations elles ont raisons, les parlementaires qu'il que soit leur parti sont des mafieux, depuis plus d'un demi siècle, ils ont fait qu'une chose remplir leurs poches, au même titre que les préfets, j'ai connu qui été dans le sud, je lui posé la question qui est-ce que vous apportez à la population du sud, la réponse m'a stupéfait, il m'a répondu qui est-ce qu'on peut dans le sud, dans les dunes de sable.
 
 
#4 Brahim Haddou 20-03-2013 17:29
c'est zitout qui a ordonné à ses acolytes du sud de perturber la visite des parlementaires dans le but de creer la debandade. ce néo-harki est originaire de laghouat...
 
 
#3 AKSEL 20-03-2013 15:47
Des chômeurs en souffrance ne veulent pas laisser les députés discuter de leur probleme , donc ces jeunes là tout simplement ont été payés et envoyés par des gens occultes qui veulent discréditer les députés , car eux seules peuvent dénoncer pas mal de choses sans être inquiétés. Alors je dis à ces jeunes là , l'argent qu'on vous a donné et celui qu'on vous donnera finira aussi vite que vous l'avez reçu. Mais ces députés qui sont élus peuvent vous régler le problème du chômage en mettant à nue les vrais draculas qui sussent votre sang. Pensez à demain et non immédiatement. ne tombez pas dans ce piège , car les députés sont payés pour vous servir , alors même si vous ne les lassez pas faire , ils seront payés quand même. Alors un peu intelligence et beaucoup de bon sens. Et bon courage.
 
 
#2 Chréa 20-03-2013 12:55
La situation semble se compliquer à cause de certains qui veulent l'instauration de pagaille mais en réalité ils ont d'autres desseins inavoués et qui risquent de faire basculer la région dans l'anarchie et la violence. Aussi, les apprentis sorciers doivent être dénoncés et pourquoi pas jugés pour leur acte. La terreur qu'on a connu au nord ne doit pas être transposée au sud à moins que ce soit l'objectif de nos ennemis
 
 
#1 Omrane 20-03-2013 11:02
J'espére que c'est une erreure de frappe" pouvoir non illigitime" . à moins que vous voulez dire " Pouvoir illigitime".
 
DIlem
DILEM DU 30 OCTOBRE 2014
Galerie Agrandir
CONTRECHAMP
video

LIBERTE MOBILE
Voir toute La rubrique

Dernières infos