Onze militaires ont été tués et cinq autres blessés dans une attaque terroriste, samedi soir à Tizi-Ouzou, contre un détachement de l'ANP qui a abattu trois terroristes (communiqué du MDN)  Naufrage d'un ferry en Corée du Sud : dix nouveaux corps retrouvés (garde-côte)Un journaliste pakistanais blessé dans un attentat à KarachiÉgypte: deux policiers tués dans une attaquePlus de 280 réfugiés transférés vers des camps dans le Nord-est du KenyaPour contacter la Rédaction Web de "Liberté" écrivez à cette adresse : redactionweb@liberte-algerie.comPour contacter la rédaction nationale (version papier)de "Liberté" écrivez à cette adresse : info@liberte-algerie.comSuivez-nous sur Twitter : @JournalLiberteDZ Suivez-nous sur Facebook:www.facebook.com/JournalLiberteOfficielChaque édition de la version papier (articles et PDF) est mise en ligne sur le site à 10h (GMT+1) et cela depuis le 05 octobre 2011
Actualité Samedi, 07 Juillet 2012 09:50 Facebook Imprimer Envoyer Réagir

Louisette Ighilahriz, ancienne moudjahida

“Des plaies blessent profondément l’Algérie d’aujourd’hui”

Par : Hafida Ameyar

Le 5 Juillet 1962, c’est la fin des conflits. Je précise qu’en principe, la fin de la guerre devait avoir lieu le 19 mars 1962. C’est ce jour-là qu’a été décrété le cessez-le-feu… Mais, l’OAS a juré une Algérie terre brûlée. C’est là qu’il y a eu le plus d’assassinats, le plus d’incendies… Les gens de l’OAS tiraient à vue d’œil sur les Algériens. Ils tiraient comme sur des lapins. On a eu beaucoup de morts en l’espace de cinq- six mois que pendant deux années de guerre de Libération nationale.
A l’époque, je venais d’être libérée. J’avais d’ailleurs rejoint l’Algérie le 8 mai 1962. Je n’avais pas arrêté de transporter des blessés. J’évitais de les transporter dans les hôpitaux, car là aussi on les achevait. Je les transportais alors chez des habitants qui les prenaient alors en charge.
Dans ma famille, nous étions trois générations en prison : ma grand-mère, mes parents et nous les enfants. Nous nous sommes attelés à sauver ce qui devait être sauvé, du 19 mars au 5 juillet 1962. Alors imaginez un peu : un 5 juillet sans être canardé ! Ce jour-là, il y avait la folie mélangée à de la joie. Il y avait joie, il y avait deuil.
Qu’en est-il de l’Algérie, cinquante ans après  ? Effectivement, de 1962 à aujourd’hui, des universités ont été construites dans toutes les wilayas, il y a des millions d’étudiants aujourd’hui, nous sommes à plus de soixante barrages… Dans chaque wilaya, il y a des écoles primaires, des établissements du moyen et du secondaire… Quand on pense qu’on a hérité de 98% d’analphabètes, on se rend bien compte, aujourd’hui, que nous avons réalisé des projets prodigieux. Mais… Il y a un mais… Il y a les plaies qui blessent profondément l’Algérie, comme la corruption, les harraga, la drogue que notre voisin ne cesse de fournir pour anéantir notre jeunesse… Il y a aussi trop de vols…
Il y a également un mode d’expression à revoir…
En ce qui me concerne, les colloques internationaux, les regroupements scientifiques, pour ne citer que ceux-là, me permettent de m’exprimer. Aujourd’hui, il devient urgent d’ouvrir une chaîne télévisée d’Histoire. C’est nécessaire ! C’est indispensable !


H. A.

 

Ajouter un Commentaire

Charte d'utilisation de
www.liberte-algerie.com

- L’espace des commentaires sur liberte-algerie.com est ouvert à toute personne s’engageant à respecter les présentes conditions générales d'utilisation par l’Internaute

- L’internaute est prié de prendre connaissance le plus régulièrement possible des conditions Générales d'utilisation du site. Il faut savoir que liberte-algerie.com est libre de les modifier à tout moment sans notification préalable afin de les adapter aux évolutions du site et des lois et règlements en vigueur.

- La citation de la marque liberte-algerie.com sur un site Internet tiers ne signifie pas que liberte-algerie.com assume une quelconque garantie et responsabilité quant au contenu du site Internet tiers ou de l'usage qui peut en être fait.

- Tout internaute peut réagir sur le contenu du site

- Les informations fournies à liberte-algerie.com par un Utilisateur lors l’envoi de son commentaire sont communiquées sous la seule responsabilité de cet Utilisateur.

- En envoyant ses commentaires à liberte-algerie.com, l’utilisateur :

- déclare être autorisé à envoyer ses commentaires ;

- autorise liberte-algerie.com à reproduire et représenter, intégralement ou partiellement et à adapter les commentaires sur les services de communication électroniques édités par liberte-algerie.com dans le monde entier.

- liberte-algerie.com a le droit de retirer ou d’interdire l’accès à tout Commentaire contrevenant ou risquant de contrevenir aux lois et règlements en vigueur ou qui ne serait pas conforme aux règles éditoriales du site.

- L'utilisateur est seul responsable de toute utilisation personnelle du contenu ou des commentaires publiés sur le Site.

- liberte-algerie.com n'exerce aucun contrôle quant au contenu des sites Internet tiers. L'existence d'un lien hypertexte entre le site et un site internet tiers ne signifie pas que liberte-algerie.com assume une quelconque garantie et responsabilité quant au contenu du site Internet tiers ou de l'usage qui peut en être fait.

- Dans l'hypothèse où l’utilisateur est une personne physique mineure, il déclare et reconnait avoir recueilli l'autorisation auprès de ses parents ou du (ou des) titulaire(s) de l'autorité parentale le concernant pour utiliser le site. Le (ou les) titulaire(s) de l'autorité parentale a (ont) accepté d'être garant(s) du respect de l'ensemble des dispositions de la charte.

- Les propos incitants à la haine raciale ou religieuse, les appels à la violence, l’utilisation de termes régionalistes, et tout message litigieux ne sont pas acceptés par liberte-algerie.com.

- Veuillez éviter l’excès de propos de type belliciste, morbide ou guerroyeur.

- Les commentaires où on y constate de l’agressivité, de la vulgarité ou de la violence excessive dans le ton, ne sont pas autorisées à être publiés sur le site. Egalement les insultes personnelles entre participants.

- Pas de pornographie, pédophilie, obscénités et grossièretés.

- La répétition de messages identiques ou très voisins n’est pas autorisée

- Tout lien dirigeant vers un site raciste, islamophobe, ou que la rédaction jugera non conforme, sera effacé.
- Les spéculations ou révélations à propos de l'identité de tel ou tel participant ne sont pas tolérées.

- Les tentatives d'usurpation d'un pseudonyme déjà employé ne sont pas tolérées.

- Les messages personnels échangés entre participants ou postés sur d’autres sites ne doivent pas être diffusés sur le site.

- L’usage normal pour publier les commentaires requiert un seul pseudonyme.
- Veuillez poster vos sujets dans les rubriques appropriées du site

- En cas de malentendu persistant avec le médiateur, vous êtes prié de le contacter par email (l’adresse : journal.liberte.dz@gmail.com)

DIlem
DILEM DU 20 AVRIL 2014
Galerie Agrandir

LE SCRUTIN EN IMAGES

CONTRECHAMP
video

Galerie photos
Vote à Nedroma (Tlemcen)
Vote à Nedroma (Tlemcen)
Galerie Agrandir
LIBAN
Bannière
Bannière
Bannière
LIBERTE MOBILE
Bannière

Élection Présidentielle

Voir toute La rubrique

Dernières infos