Scroll To Top

A la une / Actualité

Actualité

Des “quartiers généraux” pour l’officialisation de tamazight

Habituée à organiser des sessions pour aborder généralement les problèmes de développement local dans la wilaya, l’Assemblée populaire de la wilaya de Tizi Ouzou va déroger à la règle, demain lundi, en programmant une session extraordinaire qui traitera du dossier important de tamazight.
Et pour ne pas limiter le débat aux seuls élus de la wilaya, l’APW de Tizi Ouzou compte associer tous les représentants des institutions de l’État et de nombreux militants de la revendication berbère, tout cela pour aboutir apparemment à une proposition de délibération portant sur l’officialisation de tamazight dans la nouvelle Constitution actuellement en débat. C’est dire que l’APW de Tizi Ouzou veut faire de cette session extraordinaire une sorte de QG pour dresser un constat objectif sur l’avancée de tamazight en Algérie, notamment en matière d’enseignement de la langue berbère et de promotion de la culture amazighe, pour converger vers une sorte de mémorandum à soumettre aux hautes autorités de
l’État pour exiger la constitutionnalisation de tamazight en tant que langue officielle.
“C’est une session réellement extraordinaire qui nous attend ce lundi, car l’APW, qui est surtout habituée à traiter des problèmes de développement local, compte débattre cette fois sur tout ce qui touche à tamazight en tant que langue et culture”, nous dira Hocine Haroun, président de l’APW de Tizi Ouzou, qui précisera qu’il s’agit là d’une urgence de l’heure car il estime : “Puisque dans l’ordre du jour qui polarise depuis quelques temps déjà l’actualité politique dans le pays, on envisage une révision de la Constitution, voilà que l’on parle d’une constitutionnalisation de tamazight en tant que langue officielle, ce qui serait une bonne chose pour tous les Algériens.”
Sans calcul ni détour, Hocine Haroun avoue tout de go que “l’APW de Tizi Ouzou compte profiter de cette session extraordinaire pour proposer effectivement une délibération portant sur l’officialisation de la langue amazighe en Algérie”. Pour ce faire, le président de l’APW de Tizi Ouzou compte instaurer demain dans l’hémicycle Aïssat-Rabah un large débat où les élus locaux sont appelés à débattre de cet important volet tout en consultant de nombreux autres acteurs qui sont partie prenante dans ce dossier.
“Nous sommes appelés à réfléchir sur la question, à marquer une halte pour établir un constat objectif sur les acquis de tamazight dans notre pays et pourquoi pas envisager de nouvelles perspectives pour aller de l’avant”, dira encore Hocine Haroun qui précisera, en outre, que “des représentants du HCA, du secteur de l’éducation, de l’université Mouloud-Mammeri et de l’Association des enseignants de tamazight de la wilaya de Tizi Ouzou tout comme de nombreux militants de la cause amazighe tels que Mouloud Lounaouci, Abdeslam Abdenour, Mohand-Ouamar Oussalem et bien d’autres seront invités et associés à cette rencontre d’envergure pour aboutir à des recommandations claires, pratiques et donc applicables sur le terrain, soit des résolutions que nous espérons exécutoires dans un avenir très proche. L’objectif d’une telle session étant de proposer aux hautes autorités de l’État une délibération portant officialisation de tamazight en tant que langue officielle”, conclut le P/APW de Tizi Ouzou.

M. H