Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Ils escroquaient les gens

Des ressortissants africains arrêtés à Blida

 Quatre ressortissants africains ont été arrêtés par les éléments de la gendarmerie de Blida  pour escroquerie. C’est suite à une plainte déposée par trois citoyens auprès de la brigade de gendarmerie d’El-Affroun que l’enquête a été diligentée. Les plaignants expliquent que ces ressortissants leur ont fait savoir qu’ils pouvaient démultiplier les billets de banque à base d’une caisse “mystérieuse”. Démonstration faite, les présumés ont placé un billet de 1000 DA puis, après quelques instants, ils en ont fait sortir trois autres (des billets réels). Après cet “exploit”, ils demandent à leurs victimes de ramener de grosses sommes d’argent. Les victimes reviennent avec une somme de 185 millions de centimes. Les quatre ressortissants africains demandent à leurs victimes d’enrouler les liasses de billets avec du ruban adhésif noir et de les mettre dans la caisse. Ils leur demandent ensuite de laisser l’argent à l’intérieur de la caisse pendant 24 heures. Résultat, les trois Algériens vérifièrent les liasses, qui n’étaient en fait que du vulgaire papier, se rendant compte qu’ils venaient d’être escroqués. L’enquête diligentée par les éléments de la gendarmerie a permis de localiser les suspects à Ouled Yaïche, et après les démarches légales, ils les arrêtèrent à l’intérieur des logements qu’ils occupaient où ils saisirent le matériel dont ils se servaient pour les besoins de leur escroquerie. Ce matériel est composé d’une caisse métallique dans laquelle se trouvaient des liasses de papier vert de la taille de billets de banque, un cutter, une somme de 100 000 DA et un billet de 100 euros, de la poudre et 180 g d’or. Dans le sillage, les gendarmes arrêtent une femme originaire de Côte-d’Ivoire âgée de 31 ans à l’intérieur d’une des habitations occupées par les mis en cause et qui s’adonnait à la vente illégale de boissons alcoolisées puisqu’il a été découvert chez elle 100 bouteilles de boissons alcoolisées et 97 millions de centimes. Les quatre suspects ont été placés en détention préventive sous les chefs d’inculpation d’escroquerie, d’usurpation d’identité, de faux et usage de faux et de résidence illégale.


K. FAWZI


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER
Commentaires
1 réactions
Brahms le 07/10/2017 à 20h40

Le cerveau ramolli. Le temps de 24 heures servait à prendre la fuite.

Commentaires
1 réactions