Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Le verdict sera rendu le 19 décembre PROCHAIN

Deux ans de prison requis contre Mohamed Tadjadit

© D.R.

C’est jeudi dernier que le procès du jeune activiste et poète Mohamed Tadjadit a eu lieu au tribunal de Sidi M’hamed, à Alger.  Le procureur de la République a requis deux ans de prison contre l’accusé, assortis de 100 000 DA d’amende. Lors du procès, les avocats de la défense ont relevé des manquements graves à la procédure ayant abouti à la mise sous mandat de dépôt du manifestant Mohamed Tadjadit.

Souriant et confiant, Mohamed Tadjadit a rejeté toutes les accusations portées contre lui par le juge.  À rappeler qu’il est poursuivi pour “atteinte à l’unité nationale, selon l’article 96 du code pénal, suite à ses publications sur les réseaux sociaux”.  Le jeune détenu est connu également pour avoir confectionné la plupart des slogans scandés dans la rue par les manifestants. 

Le juge a décidé de maintenir le verdict à l’examen pour le 19 décembre prochain. Pour rappel, Mohamed Tadjadit est considéré comme le poète de la “révolution du sourire”.  Un des animateurs les plus en vue du groupe Casbah-Bab El-Oued, Mohamed Tadjadit, a été arrêté dans un rassemblement de soutien aux détenus d’opinion le 19 novembre dernier aux abords du tribunal de Sidi M’hamed.

Placé en garde à vue à la gendarmerie de Bab Jdid, l’activiste a été placé en détention provisoire par le juge d’instruction, le 14 novembre, soit trois jours après son arrestation. Cette énième détention d’un animateur du mouvement populaire vient encore allonger la liste des détenus d’opinion. L’annonce de la tenue du procès du “poète de la révolution du sourire” a drainé une foule nombreuse. 
 

M. Mouloudj



Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER