Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

L’ambassadeur d’Italie en Algérie en visite à Constantine

“Encourager les PME italiennes à investir en Algérie”

En visite, hier, à Constantine, l’ambassadeur d’Italie en Algérie, Pascale Ferara, a exprimé son attachement à l’Algérie en affirmant que “les entreprises italiennes ont toujours soutenu l’Algérie même durant la décennie noire, notamment dans le secteur des travaux publics, et ce, afin d’assurer le développement des infrastructures”, ajoutant que “nous sommes un pays très attaché aux relations économiques et commerciales avec l'Algérie”. Et comme pour conforter ses dires, l’ambassadeur révélera que l’Italie, selon les statistiques qu’il a citées, est le premier partenaire commercial de l’Algérie en 2016. “Nous avons enregistré 9 milliards d'euros d'échange entre nos deux pays.” Aussi, M. Pascale Ferara appellera le gouvernement algérien à encourager les PME italiennes à investir en Algérie et à ne plus se limiter aux grandes entreprises. Il précisera qu’outre les secteurs des travaux publics et de l’industrie, d’autres secteurs d’investissement seront visés, citant au passage le recyclage des déchets et les énergies propres.
Évoquant l’industrie de l’automobile, M. Pascale Ferara a annoncé que le groupe automobile Fiat est en pourparlers avec le gouvernement algérien, dans le cadre d’une étude d’un plan industriel pour s'installer en Algérie. Enfin, en répondant à une question sur la situation de l’entreprise italienne Enie, l’ambassadeur s’est contenté de dire que l’investissement de cette entreprise, qui date des années 1960, est à long terme.


LYNDA N.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER