Mascara : trois morts dans deux accidents de la route distinctsGaza: huit Palestiniens tués lors d'un raid aérien israélien (secours)Libye: combats et incendie sur un site de carburant à Tripoli, le gouvernement impuissantCommerce: 270 infractions pour non-respect de la permanence de l’AïdPour contacter la Rédaction Web de "Liberté" écrivez à cette adresse : redactionweb@liberte-algerie.comPour contacter la rédaction nationale (version papier)de "Liberté" écrivez à cette adresse : info@liberte-algerie.comSuivez-nous sur Twitter : @JournalLiberteDZ Suivez-nous sur Facebook:www.facebook.com/JournalLiberteOfficielChaque édition de la version papier (articles et PDF) est mise en ligne sur le site à 10h (GMT+1) et cela depuis le 05 octobre 2011
Actualité Mardi, 07 Août 2012 09:50 Facebook Imprimer Envoyer Réagir

Le programme a été lancé en 2011

Énergies renouvelables : les premiers chantiers de Sonelgaz

Par : Khaled R.

Le véritable enjeu pour l’Algérie est de limiter de façon substantielle sa dépendance à l’égard des équipementiers des installations de production d’énergies renouvelables

Le programme de développement des énergies renouvelables lancé et dont l’objectif est de produire 40% d’électricité à partir des énergies alternatives aux ressources fossiles en 2030, prévoit trois technologies : l’éolien, le solaire thermique et le photovoltaïque, a rappelé M. Bouterfa, le P-DG de Sonelgaz. Pour l’éolien, Sonelgaz a lancé les travaux de la ferme éolienne d’une capacité de 10 MW implantée à Adrar. “Le Sud présente un fort potentiel dans cette énergie alternative. Le problème c’est que le réseau sud n’est pas interconnecté au réseau nord. La ferme éolienne va donc couvrir les besoins d’Adrar estimés à 200MW, plus précisément répondre à 5% de cette demande. Elle est construite à des fins expérimentales, pour voir ses implications sur le fonctionnement du réseau d’Adrar”, a-t-il ajouté.
Deuxième axe : développer le solaire photovoltaïque. Sonelgaz a lancé les travaux de réalisation de l’usine de fabrication de cellules photovoltaïques de Rouiba d’une capacité de 140 MW/an. L’objectif est de réaliser des économies de combustibles fossiles via la réalisation d’installations photovoltaïques hybrides au sud du pays. Il est prévu de doubler les capacités de l’usine dans une seconde phase.
Troisième axe : réaliser des centrales solaires thermiques (Csp), soit des centrales de type Hassi-R’mel avec concentrateurs, soit des centrales sous formes de tours solaires. Sonelgaz a lancé les appels d’offres concernant la réalisation de centrales CSP.
Sonelgaz n’est ni pour ni contre le projet Desertec. Le P-DG de Sonelgaz est également revenu sur le projet Desertec : “Le projet Desertec est une idée. Elle se fonde sur le postulat que d’ici 2050 la demande sur les énergies fossiles va diminuer et que les énergies renouvelables, notamment le solaire, vont prendre leur place pour couvrir les besoins de l’Europe. Or, le plus fort taux d’ensoleillement se trouve dans les pays du Sud”. Les promoteurs du projet envisagent de réaliser ces centrales dans les pays du Sud. Le marché d’absorption des équipements de ces centrales est évidemment celui des pays du Sud. Pourquoi ont-ils choisi 2050 ? Cette échéance correspond à la phase de construction et de maturation de la technologie CSP, en un mot la phase d’industrialisation. Les promoteurs du projet Desertec parient sur le fait que la technologie va évoluer, que le coût du kilowatt/heure à partir du solaire sera à cette échéance équivalent à celui produit à partir des énergies fossiles.
Sur la position algérienne par rapport à ce projet, il a affirmé que Sonelgaz n’est ni pour ni contre le projet Desertec. “Nous avons inversé la chose avec le programme national de développement des énergies renouvelables. Le prix du kilowatt, à partir du solaire, est actuellement de 7 000 dollars, contre 800 dollars pour l’énergie fossile. Il faut que ce rapport se réduise pour envisager son développement tous azimuts. En 2030-2050, nous serons engagés véritablement dans le développement du renouvelable, les ressources hydrocarbures du pays tendant durant cette période à s’amenuiser. Nous devons alors produire nos propres équipements. Car nous n’aurons pas suffisamment de recettes en devises pour pouvoir les importer”, a observé le premier responsable de Sonelgaz.
Le challenge est également de choisir les bonnes technologies. C’est pourquoi le programme de développement des énergies renouvelables prévoit une phase d’expérimentation de ces technologies. Il s’agit d’étudier leur adaptation aux conditions locales, leur fiabilité avant de les systématiser. Mais le maître mot de ce programme est la fabrication en Algérie des équipements et des pièces de rechange destinées aux installations de production de l’électricité à partir des énergies renouvelables.


K. R

 

Ajouter un Commentaire

Charte d'utilisation de
www.liberte-algerie.com

- L’espace des commentaires sur liberte-algerie.com est ouvert à toute personne s’engageant à respecter les présentes conditions générales d'utilisation par l’Internaute

- L’internaute est prié de prendre connaissance le plus régulièrement possible des conditions Générales d'utilisation du site. Il faut savoir que liberte-algerie.com est libre de les modifier à tout moment sans notification préalable afin de les adapter aux évolutions du site et des lois et règlements en vigueur.

- La citation de la marque liberte-algerie.com sur un site Internet tiers ne signifie pas que liberte-algerie.com assume une quelconque garantie et responsabilité quant au contenu du site Internet tiers ou de l'usage qui peut en être fait.

- Tout internaute peut réagir sur le contenu du site

- Les informations fournies à liberte-algerie.com par un Utilisateur lors l’envoi de son commentaire sont communiquées sous la seule responsabilité de cet Utilisateur.

- En envoyant ses commentaires à liberte-algerie.com, l’utilisateur :

- déclare être autorisé à envoyer ses commentaires ;

- autorise liberte-algerie.com à reproduire et représenter, intégralement ou partiellement et à adapter les commentaires sur les services de communication électroniques édités par liberte-algerie.com dans le monde entier.

- liberte-algerie.com a le droit de retirer ou d’interdire l’accès à tout Commentaire contrevenant ou risquant de contrevenir aux lois et règlements en vigueur ou qui ne serait pas conforme aux règles éditoriales du site.

- L'utilisateur est seul responsable de toute utilisation personnelle du contenu ou des commentaires publiés sur le Site.

- liberte-algerie.com n'exerce aucun contrôle quant au contenu des sites Internet tiers. L'existence d'un lien hypertexte entre le site et un site internet tiers ne signifie pas que liberte-algerie.com assume une quelconque garantie et responsabilité quant au contenu du site Internet tiers ou de l'usage qui peut en être fait.

- Dans l'hypothèse où l’utilisateur est une personne physique mineure, il déclare et reconnait avoir recueilli l'autorisation auprès de ses parents ou du (ou des) titulaire(s) de l'autorité parentale le concernant pour utiliser le site. Le (ou les) titulaire(s) de l'autorité parentale a (ont) accepté d'être garant(s) du respect de l'ensemble des dispositions de la charte.

- Les propos incitants à la haine raciale ou religieuse, les appels à la violence, l’utilisation de termes régionalistes, et tout message litigieux ne sont pas acceptés par liberte-algerie.com.

- Veuillez éviter l’excès de propos de type belliciste, morbide ou guerroyeur.

- Les commentaires où on y constate de l’agressivité, de la vulgarité ou de la violence excessive dans le ton, ne sont pas autorisées à être publiés sur le site. Egalement les insultes personnelles entre participants.

- Pas de pornographie, pédophilie, obscénités et grossièretés.

- La répétition de messages identiques ou très voisins n’est pas autorisée

- Tout lien dirigeant vers un site raciste, islamophobe, ou que la rédaction jugera non conforme, sera effacé.
- Les spéculations ou révélations à propos de l'identité de tel ou tel participant ne sont pas tolérées.

- Les tentatives d'usurpation d'un pseudonyme déjà employé ne sont pas tolérées.

- Les messages personnels échangés entre participants ou postés sur d’autres sites ne doivent pas être diffusés sur le site.

- L’usage normal pour publier les commentaires requiert un seul pseudonyme.
- Veuillez poster vos sujets dans les rubriques appropriées du site

- En cas de malentendu persistant avec le médiateur, vous êtes prié de le contacter par email (l’adresse : journal.liberte.dz@gmail.com)

DIlem
DILEM DU 30 JUILLET 2014
Galerie Agrandir
CONTRECHAMP
video

Galerie photos
Le Forum de Liberté a reçu mardi 22 juillet 2014, à 22h, l’écrivain et dramaturge, Slimane Benaïssa. Notre invité a animé une communication sur le thème “La pluralité culturelle, une chance pour l’Algérie”. (Seconde partie)
Le Forum de Liberté a reçu mardi 22 juillet 2014, à 22h, l’écrivain et dramaturge, Slimane Benaïssa. Notre invité a animé une communication sur le thème “La pluralité culturelle, une chance pour l’Algérie”. (Seconde partie)
Galerie Agrandir
LIBAN
Bannière
Bannière
Bannière
LIBERTE MOBILE
Bannière
Voir toute La rubrique

Dernières infos