Scroll To Top

A la une / Actualité

Visa Schengen

Faut-il passer par Ouedkniss ?

Afflux grandissant des demandeurs de visa Schengen. ©Archives Liberté

“À l’approche de la saison estivale, un nombre très élevé de demandes de visa remplit le planning en ligne du prestataire TLSContact au maximum de sa capacité sur les 6 prochains mois”, maintient l’ambassade de France à Alger.

À l’approche des départs en vacances, il devient quasi impossible d’accéder à un rendez-vous pour l’obtention d’un visa Schengen, notamment au niveau de TLSContact. Les dates proposées par ce prestataire s’étalent sur une longue durée allant parfois jusqu’en janvier
prochain. Or, un petit tour sur le site web d’Ouedkniss nous renvoie à une tout autre réalité. Des posts récents, datant pour certains, du 21 juin 2017, émanant des agences de voyages ou bureaux d’affaires, continuent à proposer des prises de rendez-vous accompagnées d’autres prestations. On parle, alors, de traitement de dossier et d’assistance en passant par la prise de rendez-vous, le remplissage du formulaire et la réservation d’hôtel moyennant une somme allant de 5 000 à 9 000 DA.
Ce qui est à la fois curieux et inexplicable, c’est qu’il est précisé, parfois, que le rendez-vous est au consulat, qu’il s’agisse de la France ou des autres pays, à l’image de l’Allemagne, de l’Italie, du Portugal, de l’Espagne, de Malte, de la Grèce, etc. Reste à savoir pour quelles raisons il est devenu compliqué d’obtenir des rendez-vous ? Saturation ! répond l’ambassade de France à Alger sans s’étaler sur le sujet. Sollicitée, l’ambassade nous renvoie au communiqué du 24 mai dernier sur lequel, pour rappel, on peut lire sur ses premières lignes : “À l’approche de la saison estivale, un nombre très élevé de demandes de visa remplit le planning en ligne du prestataire TLSContact au maximum de sa capacité sur les 6 prochains mois. Les créneaux pour les prises de rendez-vous continuent d’être ouverts chaque jour et se libèrent au fur et à mesure de la progression du calendrier, mais en nombre limité par les capacités de traitement. La prise de rendez-vous reste cependant une étape obligatoire”. Il est précisé, par ailleurs, que le consulat général s’emploie à normaliser la situation sans qu’une amélioration perceptible soit réellement constatée. Le consulat a, également, prévu des solutions alternatives sans pour autant régler le problème puisqu’il ne s’agit que des demandes à caractère humanitaire, médical, professionnel ou relevant des obligations internationales de la France, mais seulement pour l’avancement de la date du rendez-vous. Que faire alors ? Visiblement, il faut prendre son mal en patience. Tout récemment, des soupçons ont pesé sur des employés de TLSContact qui alimenteraient un réseau qui proposait aux demandeurs de visa d’avancer la date de leur rendez-vous moyennant une rétribution financière conséquente.

Nabila Saïdoun


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER