Scroll To Top

A la une / Actualité

Soirée houleuse à la Grande Poste d'Alger

Fianso, la violence et le ramadan

Des scènes de la grande poste après le concert (Montage Rédaction Numérique de "Liberté"/©D.R.)

La grande poste d'Alger a vécu hier, mardi, une soirée bien mouvementée. Des bagarres avaient éclaté entre plusieurs spectateurs, venus assister au concert organisé sur place, et des jeunes venus perturber l'événement.  C'était lors du spectacle donné par une star montante du rap francophone, installé en hexagone, l'algero-français, Fianso,(Sofiane Zermani), dont les fans étaient venus très nombreux mardi soir pour le voir. En plus des bagarres, il y avait eu, selon plusieurs témoins, des heurts entre les forces de l’ordre et plusieurs dizaines de jeunes. Tout a commencé dès le début du concert, aux environs de 23h. Des scènes de panique ont été observés tout au long du concert qui n'aura finalement duré que 45 minutes. d'ailleurs il sera "extirpé" par les forces de l'ordre en "urgence" (voir vidéo en dessous). 

Fianso emmené, à la fin du concert,par le service d'ordre dans une camionnette 

Pour rappel, l’APC d’Alger centre a organisé ce concert caritatif à la Grande Poste où le rappeur Fianso, venu tout droit de Paris, devait faire le show. L'artiste avait signé, quelques heures avant, une convention avec le Croissant rouge algérien(voir image en dessous).

Capture écran du compte instagram officiel de Fianso après sa signature de la convention et son nouveau statut d'ambassadeur du CRA

La Rédaction Numérique a rencontré Mohamed (18 ans, étudiant) qui était sur place. Fan du rappeur, il raconte ce qu'il a vu. "Après le concert, et après que les lieux se sont libérés, il ne restait que des déchets et des chaises que la mairie avait prévu pour l’occasion complètement cassés" a-t-il affirmé avant d'ajouter "lorsque Fianso a été emmené en voiture, il y avait un monde fou qui courait derrière la voiture, et je ne sais toujours pas pourquoi!". 

De son côté Mounir (18 ans, étudiant), un autre fan du rappeur, présent lors de cette soirée, relate les événements comme suit "au début il y avait un espace familial au devant de la scène, et juste après le "bonsoir" de Fianso, tout s'est chamboulé. Je voyais des policiers tellement débordés qu'ils se sont retrouvés à terre suite à la grande pression de la foule. Il n y avait plus d'espace, et comme les perturbateurs ne connaissent rien au répertoire de Fianso, ils commençaient à crier et à faire n'importe. certains étaient montés sur les échafaudages et d'autres se sont retrouvés aux balcons des voisins pour avoir une meilleure vue" et de préciser: "je crois qu'ils y avait un peu plus de 20 000 personnes pour ce concert".

Pour avoir une idée sur le rappeur, voici une vidéo de son passage, le 10 juin dernier, lors de l'émission de Thierry Ardisson sur la chaîne française "C8":

 

Yanis ATROUNE

Rédaction Numérique de "Liberté"

 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER
Commentaires
2 réactions
ricardo16 le 21/06/2017 à 17h39

Ni éducation,ni culture! Violence et inculture. Allah ghaleb.

népourêtrelibre le 22/06/2017 à 4h08

Je suis triste par ce qui s'est passé à la grande poste, c'est malheureux pour le rappeur et pour ceux qui se sont déplacés pour assister au concert. Il n'y a pas de comparaison entre son passage chez Thierry Ardisson et ceux qui aient perturbé la fête de la musique. Ces ignorants ne connaissent en rien à l'art. . Quand on sème l'ignorance, on récolte automatiquement la violence. On doit désislamiser la société algérienne. L'affaire de Rachid Boudjedra en est un exemple à retenir.

Commentaires
2 réactions