Scroll To Top
FLASH
  • Accidents de la route : 39 morts et 1035 blessés en une semaine (Protection civile) 
  • Venezuela: un délai de 15 jours à Washington pour réduire le personnel de son ambassade à Caracas    
  • Le Maroc toujours premier producteur de résine de cannabis en Afrique (Organe international de contrôle)       
  • Ligue 1 de football : deux matchs à huis clos dont un avec sursis pour le MC Alger   

A la une / Actualité

Salon international des énergies renouvelables, des énergies propres et du Développement durable à Oran

Forte participation des Algériens et des Français

Les créneaux liés à la gestion des déchets tout comme les autres aspects de l’écologie, à l’exemple des technologies vertes, la dépollution industrielle ou l’éco-urbanisme, ne sont pas en reste.

Une centaine d’entreprises nationales et étrangères sont présentes à la 5e édition du Salon international des énergies renouvelables, des énergies propres et du développement durable à Oran, dont le coup d’envoi a été donné, hier, au Centre des conventions d’Oran (CCO), en présence des autorités locales, du consul du royaume d’Espagne et du secrétaire général de l’UGTA, Abdelmadjid Sidi-Saïd. Cette nouvelle édition (27-29 octobre), qui sera axée sur les énergies renouvelables et la protection de l’environnement, constitue une opportunité au profit des groupes Sonelgaz et Sonatrach, les organismes des secteurs de l’énergie, de l’agriculture et du développement rural, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, des ressources en eau, de l'industrie et des mines, du travail, de la protection de l’environnement, la gestion des déchets industriels et maritimes et le secteur de l’entreprenariat destiné aux jeunes porteurs de projets.
Les créneaux liés à la gestion des déchets tout comme les autres aspects de l’écologie, à l’exemple des technologies vertes, la dépollution industrielle ou l’éco-urbanisme, ne sont pas en reste. Ces segments sont largement représentés par des entreprises nationales (publiques et privées) et étrangères venues d'Allemagne, de Pologne, d’Italie, de Tunisie, de France, de Chypre, de Chine, de Tchéquie et d'Espagne. Les participants semblent saisir au vol les recommandations établies dans un rapport de la Banque mondiale sur la nécessité de booster les PME qui constituent un moteur essentiel de création d’emplois. Cependant, les pays en développement doivent mettre en œuvre des mesures politiques décisives pour pleinement tirer parti de ce vivier de croissance, note-t-on. On insistera pour dire que, en tout juste une décennie, les technologies propres sont devenues un marché majeur à l’échelle mondiale avec, à la clé, 6 400 milliards de dollars qui seront investis dans les pays en développement au cours des dix prochaines années. Une réalité qui n’a pas échappé au groupe Sonatrach qui va investir 91 milliards de dinars à moyen terme dans la prévention, la sécurité et la protection de l’environnement. Le traitement des déchets industriels, des déchets liquides et des détritus de forage sera doté d’une enveloppe financière de l’ordre de 120 millions de dinars, apprend-on, par ailleurs. L’ERA-2014 accueille cette année l’Agence française pour le développement international des entreprises, Ubirance, qui chapeaute 9 entreprises françaises spécialisées dans les applications pour moteurs thermiques, les appareils électroniques, la conception, la réalisation, la mise en service et exploitation de centres de valorisation énergétique de déchets ménagers ou de biomasse, ou encore la fourniture de lignes-clés en mains photovoltaïques. On soulignera aussi la participation du groupe Condor Electronics, spécialisé dans la fabrication des panneaux solaires photovoltaïques. Enfin, un espace est dédié aux jeunes entrepreneurs et porteurs de projets en sus d’un cycle de rencontres avec des communications présentées par des spécialistes, experts, universitaires, chercheurs, nationaux et étrangers.
 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER