Une des deux boites noires de l'appareil du vol AH5017 qui s'est crashé jeudi dans le nord du mali a été retrouvée vendredi (le ministre des Transports, Amar Ghoul) Crash de l'avion affrété par Air Algérie : le président Bouteflika décrète un deuil national de trois jours Crash de l'avion espagnol affrété par Air Algérie: Aucun survivant, l'épave retrouvée L'avion de la compagnie espagnole Swift Air affrété par Air Algérie s'est écrasé au Mali (Lamamra)  Pour contacter la Rédaction Web de "Liberté" écrivez à cette adresse : redactionweb@liberte-algerie.comPour contacter la rédaction nationale (version papier)de "Liberté" écrivez à cette adresse : info@liberte-algerie.comSuivez-nous sur Twitter : @JournalLiberteDZ Suivez-nous sur Facebook:www.facebook.com/JournalLiberteOfficielChaque édition de la version papier (articles et PDF) est mise en ligne sur le site à 10h (GMT+1) et cela depuis le 05 octobre 2011
Actualité Samedi, 07 Juillet 2012 09:50 Facebook Imprimer Envoyer Réagir

Célébration du cinquantenaire de l’indépendance à l’Esplanade de l’OREF

“Happy birthday M. Président !”

Par : Hana Menasria

“Bouteflika a eu son feu d’artifice à Sidi-Fredj et nous le petit peuple nous n’avons droit à rien ! Ils ne se souviennent de nous que pour aller voter ou autres. C’est scandaleux de leur part”, a lancé avec frustration un jeune. Déception, tel est le sentiment ressenti par des milliers de personnes, mercredi dernier, à l’Esplanade de Riadh El-Feth, lors d’un mégaconcert. Venus en famille, en groupe d’amis et en couple pour admirer le feu d’artifice prévu pour la célébration du cinquantième anniversaire de l’Indépendance, les Algériens présents des quatre coins du pays, étaient rentrés bredouilles. Il est 23h50, petits et grands comptaient les minutes avec impatience.
“Il ne reste qu’une dizaine de petites minutes et nous pourrons apprécier le vrai spectacle”, indique un homme dans la soixantaine (certainement ayant connu l’Algérie coloniale) à son épouse. Enfin, il est minuit, un ras-de-marrée de personnes dont le regard figé sur le sanctuaire des martyrs attendaient l’enclenchement des feux d’artifice disposés sur les piliers du sanctuaire des martyrs. Débout depuis 20h, la masse de personnes étaient là seulement dans le but de rendre hommage à leurs martyrs et patrie. Coup de théâtre, après le chant de l’hymne national “Qassaman”, la présentatrice précise avec un large sourire : “Le feu d’artifice sera lancé demain. La soirée peut continuer.” Des interrogations envahissent les esprits sur le report de cette coutume réalisée chaque année. “Nous devons attendre le Président. Il viendra demain (jeudi) pour le dépôt des gerbes de fleurs et le feu d’artifice”, répond l’un des employés de l’Oref. Ayant attendu de voir ce spectacle durant toute la soirée, de nombreuses personnes se sont résignées à rentrer chez elles avec un grand désenchantement dans le cœur. “Le concert était sympathique. Mais, nous sommes venus pour les feux d’artifice, on préfère rentrer !”, confie une jeune femme, avec ses enfants.
Une fois de plus, les Algériens se sont sentis lésés par leurs représentants qui se sont offert un beau spectacle au Casif de Sidi-Fredj. Cet anniversaire du “pays” a été confisqué une fois de plus à son peuple. “Ils nous ont tout pris, même notre fête ! À quand notre indépendance, ils se sont tout approprié : notre histoire et la célébration de nos chouhadas”, a rétorqué avec colère un homme dans la trentaine. Ce cinquantième anniversaire a été perçu, mercredi soir, comme un hymne à la présidence et celui de l’Indépendance est une autre histoire.


H M

 

Ajouter un Commentaire

Charte d'utilisation de
www.liberte-algerie.com

- L’espace des commentaires sur liberte-algerie.com est ouvert à toute personne s’engageant à respecter les présentes conditions générales d'utilisation par l’Internaute

- L’internaute est prié de prendre connaissance le plus régulièrement possible des conditions Générales d'utilisation du site. Il faut savoir que liberte-algerie.com est libre de les modifier à tout moment sans notification préalable afin de les adapter aux évolutions du site et des lois et règlements en vigueur.

- La citation de la marque liberte-algerie.com sur un site Internet tiers ne signifie pas que liberte-algerie.com assume une quelconque garantie et responsabilité quant au contenu du site Internet tiers ou de l'usage qui peut en être fait.

- Tout internaute peut réagir sur le contenu du site

- Les informations fournies à liberte-algerie.com par un Utilisateur lors l’envoi de son commentaire sont communiquées sous la seule responsabilité de cet Utilisateur.

- En envoyant ses commentaires à liberte-algerie.com, l’utilisateur :

- déclare être autorisé à envoyer ses commentaires ;

- autorise liberte-algerie.com à reproduire et représenter, intégralement ou partiellement et à adapter les commentaires sur les services de communication électroniques édités par liberte-algerie.com dans le monde entier.

- liberte-algerie.com a le droit de retirer ou d’interdire l’accès à tout Commentaire contrevenant ou risquant de contrevenir aux lois et règlements en vigueur ou qui ne serait pas conforme aux règles éditoriales du site.

- L'utilisateur est seul responsable de toute utilisation personnelle du contenu ou des commentaires publiés sur le Site.

- liberte-algerie.com n'exerce aucun contrôle quant au contenu des sites Internet tiers. L'existence d'un lien hypertexte entre le site et un site internet tiers ne signifie pas que liberte-algerie.com assume une quelconque garantie et responsabilité quant au contenu du site Internet tiers ou de l'usage qui peut en être fait.

- Dans l'hypothèse où l’utilisateur est une personne physique mineure, il déclare et reconnait avoir recueilli l'autorisation auprès de ses parents ou du (ou des) titulaire(s) de l'autorité parentale le concernant pour utiliser le site. Le (ou les) titulaire(s) de l'autorité parentale a (ont) accepté d'être garant(s) du respect de l'ensemble des dispositions de la charte.

- Les propos incitants à la haine raciale ou religieuse, les appels à la violence, l’utilisation de termes régionalistes, et tout message litigieux ne sont pas acceptés par liberte-algerie.com.

- Veuillez éviter l’excès de propos de type belliciste, morbide ou guerroyeur.

- Les commentaires où on y constate de l’agressivité, de la vulgarité ou de la violence excessive dans le ton, ne sont pas autorisées à être publiés sur le site. Egalement les insultes personnelles entre participants.

- Pas de pornographie, pédophilie, obscénités et grossièretés.

- La répétition de messages identiques ou très voisins n’est pas autorisée

- Tout lien dirigeant vers un site raciste, islamophobe, ou que la rédaction jugera non conforme, sera effacé.
- Les spéculations ou révélations à propos de l'identité de tel ou tel participant ne sont pas tolérées.

- Les tentatives d'usurpation d'un pseudonyme déjà employé ne sont pas tolérées.

- Les messages personnels échangés entre participants ou postés sur d’autres sites ne doivent pas être diffusés sur le site.

- L’usage normal pour publier les commentaires requiert un seul pseudonyme.
- Veuillez poster vos sujets dans les rubriques appropriées du site

- En cas de malentendu persistant avec le médiateur, vous êtes prié de le contacter par email (l’adresse : journal.liberte.dz@gmail.com)

DIlem
DILEM DU 24 JUILLET 2014
Galerie Agrandir
CONTRECHAMP
video

Galerie photos
Le Forum de Liberté a reçu mardi 22 juillet 2014, à 22h, l’écrivain et dramaturge, Slimane Benaïssa. Notre invité a animé une communication sur le thème “La pluralité culturelle, une chance pour l’Algérie”. (Seconde partie)
Le Forum de Liberté a reçu mardi 22 juillet 2014, à 22h, l’écrivain et dramaturge, Slimane Benaïssa. Notre invité a animé une communication sur le thème “La pluralité culturelle, une chance pour l’Algérie”. (Seconde partie)
Galerie Agrandir
LIBAN
Bannière
Bannière
Bannière
LIBERTE MOBILE
Bannière
Voir toute La rubrique

Dernières infos