Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

La présidente de l’ONG Élan du cœur l’a déclaré, hier, lors d’un point de presse à TIZI OUZOU

“Je demande la restitution des biens détournés aux victimes”


La présidente de l’ONG française Élan du cœur, Mme Josée Bouquin, qui avait déposé une plainte récemment, pour gestion douteuse de 4 conteneurs de matériels paramédicaux, contre le président de l’association des handicapés Espoir de Mekla, actuellement placé sous mandat de dépôt dans le cadre de cette affaire, a animé, hier après-midi, un point de presse au siège de l’association Amusnaw, situé au centre-ville de Tizi Ouzou. “L’Élan du cœur n’a pas la prétention de changer la vie des personnes nécessiteuses, mais d’apporter sa contribution à l’amélioration de leur quotidien”, dira d’emblée Mme Josée Bouquin, expliquant que l’objectif de son point de presse est de demander aux autorités concernées, notamment la Direction de l’action sociale (DAS), où se trouve actuellement le matériel paramédical récupéré auprès de l’association Espoir de Mekla. “Le DAS a disposé du matériel restant, stocké arbitrairement par le président de l’association Espoir, sans procès-verbal remis aux intéressés au préalable. Je ne sais pas où est ce matériel et à qui il sert. Qu’est devenu ce matériel ? À qui profite-t-il ? Quel est son enjeu alors que bon nombre de bénéficiaires potentiels vivent dans une promiscuité indescriptible”, s’est-elle demandée.
“Au regard des droits des victimes et des donateurs, je réitère auprès des autorités judiciaires la restitution des biens indûment acquis aux victimes dans un souci d’équité”, a, par ailleurs, souligné la présidente de l’Élan du cœur à travers un communiqué remis à la presse. Pour rappel, l’Élan du cœur a évalué le coût global des dons acheminés, entre 2008 et 2012, dans les 4 conteneurs à des sommes respectives et approximatives de 20 780 euros, 22 581 euros, 36 281 euros et le quatrième à environ 9 734 euros. Parmi ce matériel, on compte 28 fauteuils roulants, 80 poussettes, 22 matelas anti-escarres, 30 lits semi-médicalisés, 3 chariots semi-médicalisés, 10 déambulateurs et 4 fauteuils de relaxation…
Il est à rappeler que dans le cadre de cette affaire, le président de l’association Espoir de Mekla a été récemment placé sous mandat de dépôt par le juge d’instruction près le tribunal d’Azazga pour détournement de matériels destinés à des handicapés.


K. T



Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER
Commentaires
1 réactions
Crosby le 01/06/2015 à 13h48

Il faut que les donateurs s'occupe de tout de la réception, de l'acheminement et de la distribution aux mains propres des bénéficiaires les dons! Mais c'est rêver en couleur!

Commentaires
1 réactions