Scroll To Top
FLASH
  • Éliminatoires de la CHAN 2018: L'Algérie éliminée après son nul au match retour face à la Libye (1-1)
  • Au match aller, les Verts avaient été battus à Constantine par deux buts à un.
  • Le but algérien inscrit au match retour (disputé à Sfax, tunisie) a été l'oeuvre de Bendebka à la 20'. Les libyens ont égalisé par El Lafi (45'+2)

A la une / Actualité

Le site fait concurrence aux transporteurs classiques

JibColis séduit les Algériens de France

Les pays couverts par Jibcolis s’étendent à toute l’Europe © D.R.

Cette plateforme numérique de covalisage entre particuliers, lancée en mars dernier, compte 3 000 utilisateurs. 500 colis ont été transportés jusque-là entre la France et l’Algérie.

Qui n’a pas un jour pris le téléphone pour voir qui parmi ses connaissances est sur le point de prendre l’avion de Paris vers Alger ou inversement, afin de lui confier un colis qui doit arriver à destination, dans les meilleurs délais. Le plus souvent, les envois sont composés de documents d’état civil et de médicaments. Certains n’hésitent pas à se rendre à l’aéroport pour demander à des passagers inconnus de leur rendre service. En cas d’urgence absolue, les plus pressés se rabattent sur les sociétés de transport express, en se conformant à des tarifs d’expédition très excessifs.
Pour contourner tous ces aléas, des membres de la diaspora algérienne en France ont réfléchi à la possibilité de conceptualiser le transport entre les particuliers en prenant exemple sur  des modèles de services sociaux collaboratifs existants, comme le covoiturage. Le projet a pris forme en mars dernier avec le lancement de la plateforme numérique de covalisage, JibColis. Ses initiateurs sont des jeunes Algériens d’horizons divers.
Aiyed Jughurta est le président de l’Association des Algériens des deux rives et de leurs amis (Aadra). Il s’est inspiré de son expérience personnelle pour donner vie à JibColis. “Mon association active dans le domaine humanitaire, et j’ai toujours eu besoin d’envoyer des choses en Algérie, comme les médicaments, des appareillages pour handicapés, des vêtements. Mais il a toujours été difficile de le faire car les coûts d’envoi sont chers”, explique-t-il.
Avec des compatriotes imprégnés par l’univers des TIC (Imad Bakli est informaticien), des star-up (Samir Ouguergouz est patron de Legal Solutions spécialisée dans le domaine juridique) et du design industriel (Idir Siffedine est graphiste), le militant associatif a lancé un site gratuit qui compte aujourd’hui 3 000 utilisateurs. La page Facebook de JibColis fédère, de son côté, 10 500 membres.
Selon Aiyed Jughurta, 500 colis ont été convoyés depuis la création de la plateforme. Des propositions de transport sont publiées très régulièrement à des dates de voyage indiquées. Les villes de départ et d’arrivée des transporteurs sont diverses. D’ailleurs, JibColis ne s’adresse pas seulement aux Algériens vivant en France, mais également à l’ensemble des Maghrébins. Les pays couverts s’étendent également à toute l’Europe.
Le principe est simple, le transporteur voyageur s’inscrit sur la plateforme en faisant connaître son itinéraire, ainsi que le poids et le volume du colis qu’il pourrait emporter avec lui. L’expéditeur, quant à lui, doit remplir une fiche de désignation où il indique son identité, celle du récepteur de l’envoi, ainsi que le contenu de celui-ci. Une déclaration de confiance doit être, en outre, signée par les deux parties avant le voyage. “Notre site est complètement sécurisé.
Un contrat définit toutes les démarches à suivre”, précise M. Aiyed. Une des clauses importantes du contrat stipule qu’une indemnité de participation peut être négociée par l’expéditeur et le convoyeur mais que celle-ci doit rester inferieure aux tarifs d’usage en vigueur proposés par les services marchands proposant des expéditions par voie traditionnelle. “Elle ne dépasse pas généralement 15 euros”, révèle le président d’Aadra.
Cette compensation financière, qui est censée amortir le prix du voyage, vise en réalité à attirer plus de monde sur le site de covalisage. Durant cet été, l’affluence des voyageurs étant plus importante, le nombre de colis envoyés a considérablement augmenté. Aiyed Jughurta dit avoir lui-même transporté des médicaments destinés au service pédiatrique du CHU Mustapha-Pacha à Alger. Son association a également proposé à des compatriotes désirant délivrer des attestations d’hébergement à des étudiants algériens de les faire parvenir aux destinataires via la plateforme JibColis.

 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER