Pour contacter la Rédaction Web de "Liberté" écrivez à cette adresse : redactionweb@liberte-algerie.comPour contacter la rédaction nationale (version papier)de "Liberté" écrivez à cette adresse : info@liberte-algerie.comSuivez-nous sur Twitter : @JournalLiberteDZ Suivez-nous sur Facebook:www.facebook.com/JournalLiberteOfficielChaque édition de la version papier (articles et PDF) est mise en ligne sur le site à 10h (GMT+1) et cela depuis le 05 octobre 2011
Actualité Jeudi, 05 Juillet 2012 09:50 Facebook Imprimer Envoyer Réagir

Situation au Mali

L’Algérie et la France se consultent

Par : Rédaction Nationale

La situation d’instabilité au nord du Mali a mis en branle la machine diplomatique à travers des concertations entre l’Algérie et ses différents partenaires.
Une réunion de concertation entre l’Algérie et la France sur la situation au Mali et au Sahel s'est tenue mercredi à Alger.
À l'issue de cette réunion avec une délégation française, composée de Mme Hélène Le Gal, conseillère du président François Hollande pour les questions africaines, et de M. Félix Paganon, représentant du MAE français pour la Sahel, le ministre délégué chargé des Affaires maghrébines et africaines, M. Abdelkader Messahel, a indiqué à l’APS que “cette rencontre, qui entre dans le cadre de la concertation entre l'Algérie et la France, a permis de passer en revue la situation au Mali et dans la sous-région”. “Elle a été l'occasion d'échanger nos vues et analyses de même qu'elle a permis d'évoquer la recherche d'une sortie de crise dans le cadre de la préservation de l’unité nationale et de l’intégrité territoriale du Mali”, a-t-il précisé.
Dans ce cadre, M. Messahel a souligné l’importance de “consolider le leadership à Bamako” et de “rechercher, par le dialogue et la négociation, une solution dans le nord du Mali entre tous les acteurs qui condamnent le terrorisme et le crime organisé, qui restent une menace majeure pour le Mali, pour la sous-région et pour la communauté internationale, et qu’il faut combattre”. Pour sa part, la conseillère du président François Hollande a indiqué que cet entretien s'inscrivait dans le cadre de la concertation des deux pays sur les questions relatives au Sahel et au Mali. “Nous avons discuté ensemble, dans la prolongation de la conversation téléphonique entre les présidents Abdelaziz Bouteflika et François Hollande, des voies qui pourraient être envisagées pour aider les Maliens à trouver la solution par rapport à ce grave problème”, a précisé Mme Le Gal.
Elle a ajouté que “la France et l'Algérie partagent la même préoccupation par rapport à ce qui se passe aux frontières du Mali”, affirmant que les deux pays sont d'accord pour “faire face très vite au crime organisé et au terrorisme qui progressent dans ce pays”. “Si on ne s’attelle pas très vite à faire face à ces deux menaces, elles risqueront de menacer l'ensemble des pays de la région”.
Au sujet de la situation, les ministres des Affaires étrangères des pays de l’Union du Maghreb arabe se réuniront lundi à Alger, à l’invitation du gouvernement algérien, a annoncé mercredi le ministre délégué algérien chargé des Affaires maghrébines et africaines,  Abdelkader Messahel, dans une déclaration rapportée par l’agence APS. Cette réunion, qui se tient conformément à la décision du Conseil des ministres des Affaires étrangères de l’UMA, tenu à Rabat le 18 février dernier, sera consacrée à l’examen de la sécurité dans les pays au Maghreb.
“L'Algérie avait pris, l'initiative d'appeler à la tenue de cette réunion, qui est la première de ce genre au niveau maghrébin, pour traiter des questions de sécurité”, a justifié M. Messahel ajoutant que “le secrétaire général de I'UMA participera, aux côtés des ministres des Affaires étrangères, aux travaux qui porteront sur l’examen des menaces  à la sécurité du Maghreb, leur évaluation et la  définition des grands axes de coopération dans ce domaine”.

 

Commentaires 

 
#6 hoho 06-07-2012 21:50
Il faut fermer nos frontieres qui sont tres vastes pour etre surveillées. Une sorte de no mans land , zone interdite ou l'aviation aurait le feu vert . On ne peut pas degarnir le nord des troupes qui ont fort a faire avec les idiots de terroristes anti algerie
 
 
#5 prince 06-07-2012 20:43
la France est déjà impliqué par ses services et possède un beau morceau avec le Sahara occidental quelle doit aujourd'hui libéré pour cause de révolution synonyme de respect du droit et de la légalité
 
 
#4 Afalkou 06-07-2012 17:04
Le Mali est une ex colonie française et l'Algérie aussi, nous attendons toujours les ordres de notre ancien colonisateur. Nos responsables sont incapables de prendre une décision sans consulter leur maître de peur de les punir ! Nous sommes menacés et nous ne pouvons pas réagir! 50 ans d’indépendance et nous sommes toujours dépendants! C'est de l'indépendance sous surveillance!!!
 
 
#3 Macizel 06-07-2012 10:08
La France fait ce qu'elle a toujours fait, diviser les nords Africains et les Africains en général pour bien les asservir, et cette affaire de Touaregs qui réclament leur droit à l'autonomie, n'est pas une chose mauvaise, les 70 sahraouis qui sont des berberes qu'on a chassé aussi de leur territoire ont leur droit à l'autodeterminati on, double langage d'Alger. A voir les charlots de Bamako, les trafiquants de coacaine et de la magie noire, on ajoutant à cela les connivences du régime d'Alger avec tout ce qui est authentique à l'Afrique du Nord, il ne faut pas s'attendre à une reconnaissance des vrais enfants de l'Afrique. Maintenant on manipule les enfats maliens pour créer une guerre civile contre nos cousins Touaregs, mais ils ont oublié qu'ils ont leurs fréres Kabyles, chaouis, chelhi, Mzab, on ne va pas rester les bras croisés!
 
 
#2 moustache 05-07-2012 12:33
[quote name="el fahama"]Si la France s'ingére dans cette affaire Malienne cela va au pourrissement, les Français aiment cela pour vendre leurs maudites armes et voir les Africains s'autodétruire....[/quote
C'est normal que la France cherche son intérêt, ce qui moins normal c'est que les africains s’autodétruisen t.
Se placer comme victime, désigner l'autre comme coupable, crier aux complots étranger, voila la vrais cause de notre malheurs, c'est beaucoup plus facile que de se faire sa propre méaculpa, pourquoi voulez vous que les autres arrêtent de nous manipuler alors qu'on es très manipulable
 
 
#1 el fahama 05-07-2012 10:51
Si la France s'ingére dans cette affaire Malienne cela va au pourrissement, les Français aiment cela pour vendre leurs maudites armes et voir les Africains s'autodétruire....
 
DIlem
DILEM DU 30 OCTOBRE 2014
Galerie Agrandir
CONTRECHAMP
video

LIBERTE MOBILE
Voir toute La rubrique

Dernières infos