Pour contacter la Rédaction Web de "Liberté" écrivez à cette adresse : redactionweb@liberte-algerie.comPour contacter la rédaction nationale (version papier)de "Liberté" écrivez à cette adresse : info@liberte-algerie.comSuivez-nous sur Twitter : @JournalLiberteDZ Suivez-nous sur Facebook:www.facebook.com/JournalLiberteOfficielChaque édition de la version papier (articles et PDF) est mise en ligne sur le site à 10h (GMT+1) et cela depuis le 05 octobre 2011
Actualité Dimanche, 24 Juin 2012 09:50 Facebook Imprimer Envoyer Réagir

Ses membres dénoncent la confusion de l’après-législatives

L’Alliance verte prêche la solution consensuelle

Par : Farid Abdeladim

Abou Djerra Soltani (MSP) et ses deux alliés, Fateh Rebiaï (Ennahda) et Hamlaoui Akouchi (El-Islah), regroupés dans l’Alliance de l’Algérie verte (AVV) n’arrivent toujours pas à digérer leur échec aux dernières législatives. Visiblement, le coup est tellement dur que ces trois chefs islamistes ne manquent aucune occasion d’y revenir. Hier encore, les trois alliés ont fait appel à la presse, à l’occasion d’une rencontre anodine, pour tenter de vendre leur discours. Il s’agissait pourtant d’une journée d’étude portant sur le fonctionnement du Parlement destinée aux seuls députés de l’AAV. À cette occasion, les chefs de l’Alliance ont reproduit presque les mêmes déclarations faites lors de leurs deux dernières sorties datant d’une semaine, pour qualifier le pouvoir de “seul responsable de la situation de confusion en Algérie depuis le lendemain des législatives du 10 mai”. “Aujourd’hui, le Parlement, manquant cruellement de légitimité, bat de l’aile, le gouvernement est gelé, le front social brusqué…”, regrette Abou Djerra Soltani qui appelle à “l’ouverture d’un dialogue national pour rendre espoir au peuple”. Ceci, avant de s’offusquer d’avantage “sous d’autres cieux, les élections sont faites pour apporter un changement, trouver des solutions, mais chez nous elles génèrent la crise. Aujourd’hui, et après la tenue des élections, rien n’est clair en Algérie, c’est la confusion générale”. L’ex-allié du FLN et du RND qu’il qualifie aujourd’hui de “deux faces d’une même pièce de monnaie” ne manque pas pour autant de montrer sa propre deuxième face, en se disant prêt à “aller vers un consensus national”. Autrement dit, le chef du MSP ne refuserait pas de retrouver ses anciens alliés avec lesquels il se rassemblera au tour d’un même projet... consensuel. Ses alliés actuels ne s’affichent pas moins enthousiasmés par un tel projet, même MM. Rebiaï et Akkouchi se sont montrés plus critiques envers le système et ses pratiques. Dans son réquisitoire, M. Akkouchi a estimé que le pouvoir “est tellement douteux que la société civile est réduite à un rôle de simple spectatrice”. Et d’alerter contre “les restrictions qui ne vont faire qu’augmenter les tensions”. À son tour, M. Rebiaï, qui juge que les réformes “n’ont rien apporté”, a alerté contre “la montée des extrémismes”.


F A

 

Commentaires 

 
#7 mecipsa 26-06-2012 21:52
Après avoir menacé, après avoir pleurniché, maintenant on demande de ramasser les miettes éventuellement laisser tomber par terre, qu'il grand homme politique pour demain, bravo.
 
 
#6 mascarie 24-06-2012 15:20
Je croyais que les verts s'occupaient d'écologie et non pas de théologie. Confusion des genres qui trompe le lambda peu versé dans le politique et qui croit que le vert sauvera la planète alors que ces fous de Dieu se fichent éperdument de l'avenir de la terre.
 
 
#5 mahakhmecht 24-06-2012 14:49
Il leurs reste la solution finale ; un bidon d'essence peut-ètre ?
 
 
#4 El hadi 24-06-2012 13:32
Tant que ces ... engraissés par le système polluent la scène politique, l'Algérie ne connaîtra pas la prospérité à laquelle elle peut légitimement aspirer, la tartufferie n'a que trop duré et il est temps que le citoyen marginalise ces opportunistes ( amateurs de zerdas) manipulés par un système qui a besoin d'entretenir le flou pour des besoins "sordidement" matériels.
 
 
#3 dupont 24-06-2012 11:48
Ils doivent acheter chacun un chapelet et repetet sans cesse tafrat tafrat tafrat ce qui devait arriver est arrive.Il savent qu ils sont cuits.Personne ne leur fera confiance.Ce sont des ... i ls font n importe quoi pour etre au pouvoir.On souhaite de tout coeur qu ils n y arriveront jamais.
 
 
#2 Boumediene Vaillant 24-06-2012 10:38
Bouguerra cherche un poste dans le gouvernement pour ne plus faire de chantage médiatique. Hormis ses discours structurés tels des poèmes pour faire le professeur arabophone, ce chef de parti n'a rien de concrets sur la gestion ni la politique au sens stricte du mot. La surenchère de "consensus" qu'il cherche et dit n'est qu'une demande orale d'être associé comme avant dans le socle de gouvernance. "Qui goûte au miel, il y reviendra".
 
 
#1 ZERDALI 24-06-2012 10:28
POUR UNE ALLIANCE OU UN CONSENSUS, L'EGYPTE EST LA MIEUX INDIQUEE POUR LE MOMENT.....! FAITES VOS VALISES ET NE REVENEZ PLUS, YARHAM WALDIKOUM....
 
DIlem
DILEM DU 01ier OCTOBRE  2014
Galerie Agrandir
CONTRECHAMP
video

LIBAN
Bannière
Bannière
Bannière
LIBERTE MOBILE
Bannière
Voir toute La rubrique

Dernières infos