Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Affaire Ouyahia-Sellal

La Cour d’Alger confirme le jugement de première instance

© Archives/Liberté

Le juge de la Cour d'Alger a rendu, hier, son verdict dans l'affaire du montage automobile et du financement occulte de la campagne électorale du 5e mandat pour Bouteflika. 

Le juge a confirmé le jugement en première instance contre la majorité des accusés, notamment les deux ex-Premiers ministres, Ahmed Ouyahia et Abdelmalek Sellal. Ces deux derniers ont écopé, respectivement, de 15 et 12 ans de prison ferme. 
Le juge a également condamné Ali Haddad, patron de l'ETRHB, pour complicité dans le financement occulte de la campagne électorale, à 4 ans de prison ferme. L'ex-patron du FCE a été condamné en première instance à 7 ans de prison ferme. Les deux ex-ministres de l'Industrie, Youcef Yousfi et Bedda Mahdjoub, ont vu leur peine réduite. Ainsi, ils ont écopé de 5 ans de prison ferme. Ils ont été condamnés à 10 ans de prison ferme par le tribunal Sidi M'hamed. Le juge de la Cour d'appel a condamné Ahmed Mazouz et Hassan Arbaoui à 4 ans de prison ferme. Mohamed Bairi a écopé, quant à lui, de 3 ans de prison ferme, soit la confirmation de la peine prononcée par le tribunal. La même juridiction a confirmé l’innocence de l'ex-ministre des Travaux publics et ancien directeur de campagne de Bouteflika, Abdelghani Zaâlane. L'ex-P-DG de la BNA, Aboud Achour, a été également acquitté. 
Malek Hadj-Saïd, chef de cabinet d'Ali Haddad, a été condamné, comme en première instance, à un an de prison ferme. Sauf que, une fois cette peine purgée, le concerné restera en prison pour d'autres affaires. 
Farès Sellal, fils de l'ancien Premier ministre, est condamné à 2 ans de prison ferme. Nouria Yamina Zerhouni, ex-wali de Boumerdès, a été condamnée à deux ans de prison ferme. Elle a écopé de 5 ans de prison lors de la première instance. Amine Tira, fonctionnaire au ministère de l'Industrie et des Mines, est condamné à 3 ans de prison ferme. 

Mohamed Mouloudj



Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER