Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Recueillement sur la tombe du P/APW de Tizi ouzou assassiné en 2006

La famille de Rabah Aïssat réclame justice

© D.R.

Le comité de village d’Aïn Zaouïa, en collaboration avec la famille du défunt ex-président de l’APW de Tizi Ouzou, Rabah Aïssat, assassiné par un groupe armé le 12 octobre 2006, a rendu un vibrant hommage à cet homme qui fut aussi P/APC de la localité entre 1997 et 2002. Trois gerbes de fleurs ont été déposées sur la tombe de Rabah Aïssat par sa famille, par l’APW et par Ali Laskri qui représentait le FFS. Lors de son intervention, Nouredine Aïssat, fils du regretté Rabah Aïssat, a rappelé tout d’abord les qualités du défunt militant du FFS, avant de raconter ce qui s’est passé ce jour fatidique de l’assassinat de son père, le 12 octobre 2006. Saisissant cette occasion, Nouredine Aïssat a exigé que la vérité soit établie quant à cet assassinat abject. “Tant que la vérité n’est pas connue et que justice n’est pas rendue, la plaie reste béante et ne pourra se refermer, treize ans après ce douloureux événement, parce que nous n'arrivons pas à comprendre pourquoi il a été assassiné”, a-t-il déclaré, avant d’appeler les protagonistes au sein du FFS à se réconcilier. Le P/APW, Youcef Aouchiche, a tenu à rappeler les qualités de l’homme en déclarant que “Dda Rabah était modeste, intègre, sage et honnête”. “Nous œuvrerons pour aboutir à la vérité sur tous les assassinats politiques tels que ceux d'Ali Mecili et de M'barek Mahiout. Celui de Dda Rabah est aussi politique. Dda Rabah et le regretté Dda L’Hocine ont combattu pour les mêmes idéaux. On ira à la réconciliation nationale avec justice et vérité. Le mouvement du 22 février va aboutir à la démocratie et à un État de droit comme le souhaitait notre cher président le défunt Hocine Aït Ahmed, et toutes les vérités vont éclater”, a, pour sa part, affirmé Ali Laskri.

 

O. Ghilès


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER