Pour contacter la Rédaction Web de "Liberté" écrivez à cette adresse : redactionweb@liberte-algerie.comPour contacter la rédaction nationale (version papier)de "Liberté" écrivez à cette adresse : info@liberte-algerie.comSuivez-nous sur Twitter : @JournalLiberteDZ Suivez-nous sur Facebook:www.facebook.com/JournalLiberteOfficielChaque édition de la version papier (articles et PDF) est mise en ligne sur le site à 10h (GMT+1) et cela depuis le 05 octobre 2011
Actualité Mardi, 26 Novembre 2013 09:50 Facebook Imprimer Envoyer Réagir

Amar Ghoul l’a annoncé hier à Boumerdès

La ligne ferroviaire Thénia-Tizi Ouzou réceptionnée le 1er novembre 2014

Par : Madjid T

Le ministre des Transports, Amar Ghoul, a indiqué hier que le projet de modernisation de la ligne ferroviaire Thénia-Tizi Ouzou sur une distance de 64 km, dont la date de livraison était fixée initialement à juillet 2015, sera désormais livrée le 1er novembre 2014. “Nous sommes en avance dans les travaux, et c’est pourquoi, nous avons décidé de réceptionner ce projet d’utilité publique à l’avance”, a affirmé le ministre, précisant que personne n’a le droit de bloquer ce projet, allusion faite à certains riverains concernés par des procédures d’expropriation : “Il faut que l’indemnisation des expropriés soit juste et équitable, et devrait de préférence être réglée à l’amiable.” Amar Ghoul, qui s’est arrêté  à Naciria où il a inspecté un tunnel et un viaduc long de 671 mètres, faisant partie de 9 ouvrages d’art à réaliser sur le tracé de la voie ferrée, a écouté une présentation globale sur ce projet. Lancé en juillet 2012 pour un délai de réalisation de 19 mois, le chantier du viaduc avance à une cadence satisfaisante.
Ce projet de la voie ferrée confié à un groupement d’entreprises, tel que Texeira Duarte (Portugal), Ozgun (Turquie), Enyse (Espagne) et ETRHB (Algérie), a accusé un retard à son lancement en raison, notamment, de problèmes d’expropriation des propriétaires terriens dont les parcelles sont situées sur le tracé.
Le coût de réalisation de ce projet, entamé en 2010, et qui a fait l’objet de trois réévaluations, a atteint les 60 milliards de dinars, dont 17 pour l’étude.
Les travaux sont actuellement au stade de réalisation d’ouvrages d’art d’envergure, à savoir 9 viaducs et 4 tunnels. À son achèvement, cette voie ferrée permettra de parcourir la centaine de kilomètres séparant Tizi Ouzou d’Alger en un temps record de 1h10. En plus des voyageurs, cette voie, qui va jusqu’à Oued Aïssi, permettra d’assurer plus de 3 400 tonnes par jour de marchandises.
Selon le ministre, ce projet permettra de désengorger le réseau routier, notammentdes camions de gros tonnage qui représentent 40% des véhicules qui utilisent les routes.

M. T.

 
DIlem
DILEM DU 25 OCTOBRE 2014
Galerie Agrandir
CONTRECHAMP
video

LIBERTE MOBILE
Bannière
Voir toute La rubrique

Dernières infos