Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Tizi Ouzou

La protestation des sages-femmes suivie dans trois localités

La journée de protestation nationale, à laquelle avait appelé le syndicat national des sages-femmes algériennes, SNFA, à l’effet de dénoncer ce qu’il qualifie de “campagne de dénigrement portant atteinte à la dignité des sages-femmes” a été largement suivie, hier, dans la wilaya de Tizi Ouzou, a-t-on appris de sources bien informées. Selon nos sources, cette action a suscité une adhésion particulièrement remarquable à la clinique Sbihi du chef- lieu de la wilaya et les deux localités de Larbâa Nath Irathen et
Draâ El-Mizan où les établissements hospitaliers sont dotés de services de maternité. Durant la matinée d’hier, des sit-in de protestation ont été simultanément organisés dans ces trois localités par les sages-femmes, qui portaient des brassards noirs, comme décidé par leur syndicat. Les accouchements ont été, toutefois, effectués normalement, selon la direction de la santé de la wilaya, qui précise que les services de garde ont ainsi fonctionné sans interruption durant la manifestation. Cette journée de protestation nationale se voulait, pour rappel, une manière pour le syndicat SNFA de réclamer de meilleures conditions de travail pour les sages-femmes et d’exprimer mécontentement et colère suite à la campagne qui vise à présenter cette catégorie de personnel de la santé comme un “bouc-émissaire” et à dresser les citoyens contre elle.


S. L.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER