Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

48e manifestation des étudiants à Alger

« La révision de la Constitution est une comédie»

Photo : Sihem BENMALEK

Les étudiants ont marché en grand nombre, ce mardi, à Alger, pour la 48e semaine consécutive, pour dénoncer, encore une fois, les résultats issus des élections présidentielles du 12 décembre 2019, un scrutin qu’ils continuent à qualifier d’ «illégitime».

Accompagnés de citoyens, les étudiants ont scandé « taâdil edoustour massrahia wel mouchkil rahou f’chariîa, (la révision de la Constitution n’est qu’une comédie, le problème réside plutôt dans la l’illégitimité) ». Ils ont également clamé : « echaâb etharrar houa li iqarrar dawla madania, (le peuple s’est libéré et c’est lui qui décide d’instaurer un Etat civil) ».

Empruntant le même itinéraire habituel, de la Place des Martyrs à la Grande Poste d’Alger, les manifestants n’ont pas manqué de saluer le rassemblement des Algériens établis en Allemagne, qui se sont rassemblés le 19 janvier, au moment même où le président Abdelmadjid Tebboune s’est rendu à Berlin pour participer à la conférence internationale sur la Libye.

Les étudiants ont par ailleurs réitéré leur soutien aux détenus d’opinion tout en appelant à leur libération, et ce, en entonnant : « etalqou el masadjine ma baôuch el cocaïne, (libérez les détenus, ils n’ont pas vendu la cocaïne) ».

Toujours aussi déterminés, les manifestants ont scandé des slogans hostiles au pouvoir et à la justice, tout en réclamant le départ de la « iîssaba » !

 

Imène AMOKRANE


ARTICLES CONNEXES

  • [Vidéos] En dépit des arrestations et des violences policières
    Les étudiants en force au 52e mardi à Alger

    A la veille de l’anniversaire de l’an « I » du hirak, les étudiants ont manifesté par milliers dans le rue d’Alger, pour le 52e mardi consécutif, réclamant ainsi un changement profond du système.

  • 51e mardi à Alger
    L’indépendance de la justice au cœur de la manifestation des étudiants

    En cette 51e marche des étudiants, Alger a encore tremblé aux clameurs des manifestants. Des slogans, énonçant le soutien au procureur adjoint du tribunal de Sidi M’hamed, Ahmed Belhadi, ont marqué la manifestation de ce mardi...

  • Les étudiants l’ont réitéré lors de la 50e manifestation à Alger
    "Libérez les détenus"

    Pour la 50e semaine consécutive, les étudiants ont marché ce mardi depuis la place des Martyrs à Alger, pour clamer "dawla madania, (État civil)".


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER