Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Algérie-UE

Lancement de deux jumelages dans le domaine des travaux publics

Deux programmes de jumelage entre l'organisme national de contrôle technique des travaux publics (CTTP) et des organismes européens similaires ont été lancés, hier, à Alger, dans le cadre du Programme d'appui à la mise en œuvre de l'accord d'association entre l'Algérie et l'UE (P3A).
Baptisés “Accompagner le CTTP dans la mise en place de systèmes d'aide à la décision pour la gestion du réseau routier et des ouvrages d'arts” et “Accompagner le CTTP dans l'amélioration des techniques d'aménagement et d'homologation liées à la sécurité routière et aéroportuaire”, ces deux programmes de jumelage sont financés par l'UE à hauteur de 1,6 million d'euros pour le premier et 1,3 million d'euros pour le second. Ces deux projets de jumelage sont opérés avec des organismes et des centres d'études et d'expertise relevant du domaine des routes et des infrastructures de France, de Portugal et de Belgique.
L'objectif est de “contribuer au renforcement de la politique de préservation du patrimoine routier et infrastructurel national par des méthodes de gestion modernes et appropriées”, a indiqué, en marge du lancement de ces deux jumelages, le directeur général des routes, auprès du ministère des Travaux publics, Mohamed Mahiddine.
Il a souligné que l'Algérie dispose de plus de 124 000 km de route et de plus de 10 500 ouvrages d'art, d'où “la nécessité de mettre en place des politiques d'entretien efficientes et de renforcer les compétences du CTTP pour une meilleure gestion et un contrôle performant du réseau routier, des ouvrages d'art ainsi que des infrastructures aéroportuaires”. Outre la généralisation des normes et pratiques européennes dans le domaine de l'entretien et la maintenance de ces infrastructures, ces deux programmes de 24 mois permettront également de doter le CTTP de deux banques de données, routières et des ouvrages d'art, dotées de systèmes d'aide à la gestion de ces infrastructures.
Il s'agit, en outre, de la généralisation du système de comptage des véhicules et de pesage des camions sur l'ensemble du réseau routier national pour sa préservation, selon M. Mahiddine. Pour Mme Manuela Navaro, représentante de l'ambassadeur et chef de la délégation de l'UE en Algérie, ces deux jumelages permettront aux experts des deux parties un échange d'expertises pour le développement de l'entretien et le contrôle des routes et des infrastructures aéroportuaires algériennes, ce qui “contribuera à la croissance économique du pays, ainsi qu'à la mobilité des personnes et au transport des marchandises”.
Plusieurs programmes de formation et d'échange sont prévus en Algérie, ainsi que des visites d'étude en France, en Belgique et au Portugal au profit des cadres du CTTP, guidés par plus de 80 experts issus des administrations et institutions des pays européens participants.


APS


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER