Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Accord passé entre Belkacem Zeghmati et le SNM

Le club des magistrats dénonce une « trahison »

Photo : Bilal Zehani

Le Club des magistrats a qualifié, ce mercredi, l’accord passé entre Belkacem Zeghmati et le SNM comme « une trahison », et a indiqué que « ses membres n’ont pas été consultés par le syndicat national des magistrats », s’agissant de « la suspension de la grève illimitée » dans le corps des magistrats.

Le Club des magistrats s’est dit ainsi « surpris par la décision unilatérale », du syndicat national des magistrats, et estime que « les réponses aux quelques revendications (par la tutelle ndlr) ne satisfassent pas les préoccupations essentielles des magistrats ».

« L’accord entre le syndicat et le ministère a déçu ses membres et les honorables juges », souligne le CDM, estimant qu’il s’agit là d’« un choc pour une partie de la société algérienne, qui a apporté son soutien aux magistrats notamment après l’incident d’Oran ».

Le porte-parole du Club Marzouk Saâdeddine, a tenu à rassurer « le peuple algérien qu’il poursuivra sa lutte pour l’indépendance de la justice, malgré ses capacités limitées et modestes et le refus de la tutelle et de certains syndicalistes d’avoir son existence juridique en raison de la menace qu’elle représente pour leurs intérêts immédiats ».

Publié dans : magistrats

ARTICLES CONNEXES

  • Grève des magistrats
    Un taux de suivi de 96 % selon le SNM

    L’appel à la grève du syndicat national des magistrats, pour ce dimanche, a enregistré un taux de suivi de 96 %, selon un communiqué rendu public par le SNM.

  • Ils contestent le mouvement opéré dans le corps de la justice
    Les magistrats en grève ouverte à partir de demain

    Le syndicat national des magistrats a annoncé, aujourd’hui, une grève illimitée à partir de demain dimanche, en guise de protestation contre le mouvement opéré jeudi par la tutelle, dans le corps de la justice, et qui a touché environ 3000 magistrats


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER